Brel interdit de métro à Bruxelles pour cause de bêtise

le
0
Les tensions entre flamands et francophones concernent jusqu'à la musique qui passe dans le métro bruxellois.

«Salut à toi, Dame Bêtise, toi dont le règne est méconnu!» Le grand Jacques, dans sa tombe, doit sursauter aux échos qui lui parviennent du métro bruxellois. Face aux récriminations croisées de ses usagers francophones et surtout flamands, la Stib -équivalent local de la RATP- vient tout simplement de bannir le français et le néerlandais de sa musique d'ambiance. Les mélodies en anglais, le plus petit dénominateur commun, viennent inonder les couloirs et les quais, reléguant les deux grandes langues du pays à la clandestinité des oreillettes.

Que le politiquement correct, c'est-à-dire l'intolérance, en vienne à censurer la richesse linguistique du royaume n'a apparemment pas inquiété l'opérateur de métro. Dans un jeu d'audiences plutôt pervers, c'est parce que le français réussit trop bien en chanson qu'il se retrouve évincé. «Les morceaux néerlandais ne parviennent presque jamais à se hisser au hit-parade, de ce fait nous en diffusions peu et les néer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant