Bratislava : Hollande met en garde contre une «dislocation» de l'Europe

le
1
Bratislava : Hollande met en garde contre une «dislocation» de l'Europe
Bratislava : Hollande met en garde contre une «dislocation» de l'Europe

François Hollande a mis en garde vendredi au sommet de Bratislava (Slovaquie) contre le risque de «dislocation» de l'Europe.

 

«Chacun connaît la situation: le Royaume-Uni a décidé de sortir. Il y a des interrogations sur l'avenir de l'Europe. Alors, soit c'est la dislocation, soit c'est la dilution, soit c'est au contraire la volonté commune de donner un projet à l'Europe c'est ce que j'appelle la nouvelle impulsion», a averti le président français à son arrivée à la réunion des 27 post-Brexit dans la capitale slovaque.

 

Réunis dans un château perché sur une colline surplombant le Danube, les 27 veulent s'entendre sur des projets concrets pour relancer une Europe affaiblie, même si les appels à serrer les rangs se heurtent à des divergences toujours profondes. Le sommet doit être dominé par la sécurité et la défense.

 L'Europe «doit être capable de se défendre par elle-même»

françois hollande

François Hollande a rappelé les «trois priorités» de ce nouvel élan: la sécurité, notamment en renforçant «la protection des frontières», «la préparation de l'avenir. L'Europe», avec des investissements en particulier «dans le numérique, la transition énergétique» et la jeunesse.

 

«C'est ce que j'appelle le plan de Bratislava: il doit y avoir une feuille de route et un agenda», a plaidé le chef de l'Etat français soulignant que «la France et l'Allemagne ont forcément un message fort à délivrer».

 

Arrivée peu auparavant, Angela Merkel, la chancelière allemande, a elle aussi estimé que l'Union européenne était dans une «situation critique».  Il faut «montrer par nos actions que nous pouvons faire mieux». Et de citer comme priorités la sécurité, la lutte contre le terrorisme et la défense européenne. 

 

Sur la question de la défense, François Hollande a assuré que «la France fait l'effort principal pour la défense européenne, mais elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ecerutti il y a 3 mois

    ...et cela merci à qui, hein ? à qui...