Brasilia annonce des mesures fiscales en faveur des entreprises

le
0

BRASILIA, 16 septembre (Reuters) - A trois semaines de l'élection présidentielle au Brésil, le gouvernement de gauche de Dilma Rousseff a annoncé lundi une série de mesures fiscales favorables aux entreprises exportatrices ou opérant à l'étranger. Le ministre des Finances, Guido Mantega, a annoncé l'octroi d'une remise fiscale à toutes les entreprises manufacturières qui opèrent en dehors du Brésil. Cette ristourne ne s'appliquait jusqu'ici qu'aux entreprises de l'agroalimentaire, du bâtiment ou du secteur des services implantées à l'étranger. Guido Mantega a également annoncé que les entreprises produisant des biens destinés à l'exportation obtiendraient en 2015 un remboursement fiscal exceptionnel correspondant à 3% de la valeur de leurs ventes à l'étranger. Ces aides fiscales ne concernent pas l'industrie des matières premières qui, a dit le ministre, se porte très bien. Guido Mantega a également déclaré que les exonérations de charges et les subventions à l'industrie seraient maintenues l'an prochain et il a promis une grande réforme fiscale pour améliorer un système jugé complexe et onéreux. Les milieux d'affaires brésiliens penchent en faveur de la rivale de Dilma Rousseff, l'écologiste Marina Silva, plus proche de l'économie de marché, pour l'élection présidentielle dont le premier tour est programmé le 5 octobre. Les deux candidates sont données au coude-à-coude dans les sondages. ID:nL5N0RD4S5 (Anthony Boadle; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant