Bras de fer policier et judiciaire à Bangkok

le
0

La première ministre a engagé mardi l'épreuve de force avec l'opposition, avant d'être d'inculpée.

Le pouvoir change de braquet à Bangkok. Pour la première fois depuis novembre et le début de la crise, la police thaïe a mené une opération de reconquête musclée contre les manifestants qui réclament le départ de la première ministre Yingluck Shinawatra. Plus de 15000 policiers ont tenté de reprendre mardi le contrôle de plusieurs sites occupés par la foule. Une opération qui a tourné à l'affrontement sanglant autour de Government House, le siège du pouvoir, faisant au moins quatre morts et quelque 60 blessés.

Les forces de l'ordre ont enfoncé le mur de barricades qu'érigeaient les insurgés autour du siège du gouvernement, mais elles se sont heurtées à la résistance farouche des fidèles de Suthep Thaugsuban, le leader du mouvement. «Nous ne voulons pas que le gouvernement revienne user de son pouvoir barbare», a lancé Ekanat Prompan, le beau-fils du tribun...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant