Bras de fer le chef du Labour et le Daily Mail

le
0
Après avoir vu la mémoire de son père insultée par le quotidien populiste, Ed Miliband, leader du Parti travailliste, a entrepris une croisade risquée contre les méthodes du tabloïd.

«L'homme qui haïssait la Grande-Bretagne.» En titrant ainsi un article sur le père défunt du leader travailliste Ed Miliband il y a huit jours, le Daily Mail a déclenché une tempête politico-médiatique qui ne retombe pas. Après le scandale du piratage téléphonique par le groupe Murdoch il y a deux ans, ce quotidien populaire indépendant, vendu à 1,9 million d'exemplaires et numéro deux mondial de la presse en ligne, se trouve à son tour sur la sellette pour des pratiques cavalières.

Dans son article, le Mail dénonçait les convictions marxistes de Ralph Miliband, réfugié juif de Belgique en Grande-Bretagne avant la Seconde Guerre mondiale. A 17 ans, il critiquait le nationalisme atavique des Anglais, se laissant aller à ironiser dans son journal intime: «On souhaitera...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant