Bras de fer entre l'UE et Orban

le
0
Bruxelles reproche à l'homme fort de la Hongrie de menacer la démocratie.

Sous couvert de discipline budgétaire collective, la Commission européenne a lancé mercredi le premier défi politique à l'encombrant premier ministre hongrois, Viktor Orban, prélude à une épreuve de force qui pourrait vite mobiliser les capitales européennes et les eurodéputés à Strasbourg.

À première vue Olli Rehn, numéro deux de l'exécutif européen, s'est contenté mercredi d'appliquer à Budapest la médecine amère qui guette la plupart des capitales en délicatesse avec leurs déficits: une demande de sanctions financières contre un dérapage budgétaire jugé «insoutenable».

D'après Bruxelles, l'impasse réelle atteint 6% du PIB en 2011, au lieu des 3% que revendique le gouvernement Orban. La Hongrie, désormais menacée d'une amputation inédite des aides européennes, essuie ainsi les plâtres de la gouvernance budgétaire arrêtée à l'automne.

Ce n'est que le coup de semonce d'une campagne semble-t-il orchestrée contre la dérive de l'ancien héros anticom

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant