Bras de fer entre Bruxelles et les agences de notation

le
0
Les agences ont multiplié les dégradations de notes de la zone euro.

Fitch qui abaisse de trois rangs la note du Portugal, Standard & Poor's qui dégrade la Grèce et l'Irlande, Moody's qui prépare de nouveaux déclassements... La tension entre la Commission européenne et les agences de notation est montée d'un cran la semaine dernière. Au point que Bruxelles envisage de durcir sa législation, avec de nouvelles propositions attendues d'ici à l'été.

L'exécutif européen apprécie d'autant moins ces dégradations en cascade qu'elles interviennent depuis l'adoption, par le Conseil européen de mars, d'un Mécanisme européen de stabilité financière (MES) qui pérennise le Fonds européen de stabilité financière (FESF), au-delà de 2013, en le dotant d'une force de frappe de 500 milliards d'euros et en l'autorisant à racheter de la dette sur le marché primaire.

Pour Bruxelles, la réaction des agences, qui ne tiennent pas compte de la nouvelle donne européenne, frise la provocation. «Nous avons à maintes reprises exprimé nos dout

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant