Bras de fer du PCF avec le gouvernement

le
0
Le Parti communiste français a reconduit Pierre Laurent à sa tête avec 100% des voix lors de son 36e congrès, dimanche à Aubervilliers (93).

«IL est grand temps de rallumer les étoiles.» Le mot d'ordre du 36e congrès du PCF qui s'est terminé dimanche à Aubervilliers (93) est explicite. Les communistes ont peut-être retiré la faucille et le marteau de la carte des adhérents à leur parti, mais ils continuent, inspirés par Apollinaire, à rêver de pouvoir éclairer le ciel du grand soir. Fort, dimanche, d'une réélection à 100 % - il était seul candidat au poste de secrétaire national -, Pierre Laurent a insisté sur l'urgence du «changement nécessaire» et s'est donné six mois pour réorienter la politique sociale-libérale du gouvernement. Avec l'aide «de toutes les forces de la gauche».

Plusieurs sujets sont à la source du bras de fer que Pierre Laurent veut tenter avec le gouvernement. En particulier, outre l'interdiction des licenciements boursiers, le droit ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant