Bras de fer au Zimbabwe sur les mines de platine

le
0
(Commodesk) Le ministre de l'Indigénisation du Zimbabwe suggère à la compagnie minière Implats de renoncer à ses parts dans Mimosa, une co-entreprise à 50% avec Aquarius Platinum Ltd, au profit de ce partenaire.

Une loi passée en 2010 oblige les minières à remettre 51% de leurs actions ou intérêts à des ressortissants du pays. Mais le ministre Kasukuwere estime que même dans ce cas, lmplats conserverait une part excessive des actifs de Mimosa. La holding Mimosa, basée à Maurice, contrôle 6.600 hectares de mines situées sur le grand filon du Zimbabwe, à Bulawayo. Les réserves en platine sont estimées ici à 5,2 millions d'onces, soit au rythme actuel, 50 années d'exploitation.

Implats tire 110.200 onces de ces sites miniers, pour un coût moyen de 1.194 dollars par once, avec une marge de 48%. Le Zimbabwe voudrait récupérer une partie de ces bénéfices, soit directement, soit en multipliant par cent les loyers payés par les mines à l'hectare.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant