Braqueur tué par un bijoutier dans la Marne: la légitime défense en question

le
1
Le commerçant a ouvert le feu jeudi dans un corps à corps avec un malfaiteur multirécidiviste. Il avait déjà été agressé. Sa garde à vue a été prolongée vendredi soir.

La thèse de la légitime défense pourrait, sous toutes réserves, être retenue au bénéfice du bijoutier qui a tué par balles, jeudi après-midi, un braqueur venu dévaliser son commerce à Sézanne, commune de 5200 âmes dans la Marne. Placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie d'Épernay, le commerçant a livré une version des faits confirmée par la vidéosurveillance qu'il venait d'installer dans sa boutique après une précédente agression.

Lors d'un corps à corps, quatre coups de feu claquent

D'après le scénario reconstitué avec précision par la section de recherches de Reims qui a visionné les bandes, le drame s'est noué en 80 secondes. Vers 16 h 30, le braqueur se présente dans la boutique, portant des gants et un bonnet, un sac en plastique vide à la main. Alors ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6418959 le samedi 30 nov 2013 à 01:15

    Le cambrioleur n'a ce qu'il mérite. Etre tué, ce sont les risques du métier et ces malfrats n'hésitent pas à être violents, ni à tuer. donc quand il arrive qu'un commerçant soit agressé ou tué, n'est ce pas un non assistance à personne en danger de la part des forces de l'ordre.