Braquage : dans les coulisses du «smach and grab»

le
1

Les huit braqueurs, originaires de Roumanie, arrêtés à Paris lors de l'attaque d'une bijouterie, sont organisés de « manière paramilitaire » selon la police.

Rarissime dans les annales de la police et digne de figurer dans les meilleurs polars des années 1970, le spectaculaire démantèlement en flagrant délit d'un gang de braqueurs de bijouterie lundi soir par la Brigade de répression du banditisme (BRB), en plein c½ur du VIIIe arrondissement de Paris, est un incontestable succès opérationnel. Il a permis de piéger huit voyous adeptes de la technique du «smash and grab», c'est-à-dire «fracasser et saisir» qui devient la hantise des commerces haut de gamme. La BRB avait repéré l'un des membres de la bande qui bivouaquait dans le bois de Vincennes depuis leur arrivée en France.

Grâce à un minutieux travail de voie publique, les enquêteurs de la PJ parisienne ont pris en filature pendant quelques jours ces forçats du vol à main armée lors de repérages...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mardi 14 jan 2014 à 19:07

    L'immigration de l'Est est une chance qu'il dit le Lazlo de la commission européenne. Mais pas pour les gens honnêtes: aux élections européennes foutons les défenseurs de Schengen dehors