Brailsford veut que tout le monde soit " logé à la même enseigne "

le
0
Brailsford veut que tout le monde soit " logé à la même enseigne "
Brailsford veut que tout le monde soit " logé à la même enseigne "

A l'orée du début de Paris-Nice ce dimanche, Dave Brailsford a réclamé la publication généralisée des données de puissance. La team Sky est en effet l'une des seules équipes à publier ce type d'informations sur ses coureurs.

De la transparence. C’est ce que demande Dave Brailsford (Team Sky) dans les colonnes du JDD de ce dimanche. Le patron de Sky explique qu’il veut être donc « plus transparent sur (son) travail et sur (ses) méthodes d'entraînement ». Mais il espère que la Team Sky ne sera pas la seule équipe à aller dans ce sens. Dave Bailsford compte bien collaborer avec l’UCI pour que tout le monde soit « logé à la même enseigne ». « C'est un aspect important de notre sport mais il ne doit pas reposer sur une seule personne ni une seule formation. L'UCI doit avoir un rôle de régulateur et mettre en place, avec la collaboration des équipes, le bon protocole. »

Rendez-vous le 18 mars entre Dave Brailsford et le président de l’UCI

Depuis le dernier Tour de France remporté une nouvelle fois par Christopher Froome (Sky), les suspicions de dopage au sein de l’équipe vont bon train. Souvenez-vous, Chris Froome avait subi des jets d’urine et des crachats, tant la contestation du public était forte. Pourtant, le Britannique n’a jamais été contrôlé positif. « Chris n'a jamais envisagé de tourner le dos à la France et nous non plus car c'est le cœur du cyclisme. Des individus ont commis des actes stupides mais le Tour, ce sont des millions de personnes. Nous tenons compte du contexte global » a expliqué Bailsford.

Suite à la polémique qui tournait autour de lui, Chris Froome a donc révélé le 7 décembre dernier des chiffres de puissance durant la dernière Grande Boucle. C’est sûrement cette initiative qui donne cette idée de transparence au patron de Sky. Dave Bailsford est prêt à la suivre mais à une condition : ne pas être seul à le faire. Un rendez-vous a été pris entre lui et Brian Cookson, président de l’UCI, le 18 mars , veille de Milan-San Remo.

Guillaume Courselle

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant