Braga punit un fade OM

le
0
Braga punit un fade OM
Braga punit un fade OM

La crise couve pour l'Olympique de Marseille. À Braga, les hommes de Michel se sont inclinés (3-2) sur un chef-d'œuvre d'Hassan. Après une première mi-temps catastrophique, Marseille est revenu au score en fin de match. Mais une erreur de Mandanda coûtera très cher aux Olympiens, troisième du groupe derrière Liberec.


Braga - OM
(3-2)

A. Hassan (61'), Wilson Eduardo (75'), Alan (88') pour Braga , Alessandrini (84'), M. Batshuayi (86') pour Marseille.


Si le label "crise de novembre" est détenu par le Paris Saint-Germain pré-qatari, l'Olympique de Marseille connaît cette année son automne plus que délicat. Les hommes de Michel, qui restent désormais sur sept matchs sans victoires, ont galéré face à une équipe entreprenante de Braga. Armé de son équipe presque type, le technicien espagnol repart du nord du Portugal avec une nouvelle déconvenue. Après une fin de match improbable qui a vu les Marseillais revenir au score avant que Mandanda n'offre la victoire à Braga. Les Portugais sont en tête du groupe. La tête de Michel commencerait, elle, presque à vaciller.

Rafa Silva régale, le milieu de l'OM se cache


Le plan de jeu du Sporting Braga est clair. Les ailiers se montrent rapidement dangereux et les latéraux marseillais galèrent. Les Portugais se procurent la première occasion du match, sur une tête parfaitement maîtrisée par Mandanda. Autre atout de l'équipe de Paulo Fonseca : les coups de pied arrêtés. Après un coup franc, Rekik sauve les siens suite à un centre dangereux. Le quart d'heure de jeu passe - lentement - et la maîtrise de Braga s'accroit. Mauro continue ses improbables combinaisons sur coups de pied arrêtés et crée le danger dans la surface phocéenne. Côté marseillais, ça rame. Michy est totalement isolé, Isla évolue à un poste inconfortable de milieu relayeur. Dja Djédjé perd un ballon dangereux, et Hassan en profite pour faire briller Mandanda. Outre sa coupe de cheveux couleur Mister Freeze goût framboise, Mendy se fait remarquer par un début de match des plus compliqués. Comme souvent depuis le début de saison, Lassana Diarra est le seul Olympien à surnager. L'ancien Madrilène doit se coltiner le très bon Rafa Silva seul, puisque Lucas Silva et Isla semblent totalement perdus. Braga accentue la pression sur coup de pied arrêté. Après un choc avec Rekik, les soigneurs…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant