Brad Pitt divorce, son vin survit

le , mis à jour à 07:55
2
Brad Pitt divorce, son vin survit
Brad Pitt divorce, son vin survit

Au domaine de Miraval, à Correns (Var), c'est le désert sous le soleil d'octobre. Les vendanges des 30 ha de vignes, sur 400 ha au total, sont terminées. Mais après l'annonce du divorce du couple hollywoodien Angelina Jolie-Brad Pitt et la mise en vente de la propriété, la question de l'avenir du vin produit sur place se pose. Le rosé bio de Miraval, vendu 15,50 € la bouteille, s'est taillé une réputation mondiale, remportant prix et distinctions aux Etats-Unis.

 

Success story en trois couleurs

 

Passionné de vins français, l'acteur avait conclu, en 2013, un accord avec la famille Perrin, propriétaire du château de Beaucastel (côtes-du-rhône), pour l'aider à produire un vin exceptionnel. Une société avait été créée à 50-50 entre les deux familles : « Miraval-Provence ». Aujourd'hui, l'entreprise produit 500 000 bouteilles de côtes-de-provence et en exporte partout dans le monde. L'étiquette n'était pas pour rien dans cette success story : « Mis en bouteille par Jolie-Pitt & Perrin ». Pour l'instant, les affaires continuent en l'absence de toute décision de « divorce économique », selon les termes de Marc Perrin. Ami du couple, ce dernier a seulement indiqué que Brad Pitt avait « toujours été étroitement impliqué dans l'élaboration du vin depuis le début. Il a assisté aux séances de mélanges et de tests et a toujours eu un rôle actif dans la vinification ».

 

D'autant qu'après le rosé, Miraval a lancé un blanc (17 €, le cru 2015) qui a conquis l'Amérique et, l'an dernier, un rouge (18 €, la bouteille). Fort de ces trois couleurs, le domaine de Miraval veut conserver son leadership. Près de 90 000 caisses ont déjà été exportées vers les Etats-Unis depuis le début de l'année, et les précommandes pour la cuvée à venir affluent.

 

Brad Pitt, féru d'œnologie, ne compte pas se détourner de « son » vin du Sud. « Ce qui m'intéresse vraiment à présent, ce sont les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • testani2 il y a un mois

    Surtout que ce rosé n'a rien d'exceptionnel. Le Clos d'Alzeto lui est dix mille fois supérieur !!

  • sidelcr1 il y a un mois

    Quelle info !