Bpifrance mise à contribution pour l'économie solidaire

le
0
Le projet de loi présenté en Conseil des ministres par Benoît Hamon provoque la colère des patrons de PME.

Le gouvernement cherche régulièrement à apaiser ses relations avec le patronat. Mais les périodes de calme sont rares tant les sujets de désaccord sont multiples entre les deux parties. C'est au tour de Benoît Hamon, ministre de l'Économie sociale et solidaire, d'attiser la colère des entrepreneurs. Le ministre est décidé à favoriser la reprise de PME en bonne santé par les salariés. Mais il veut pour cela imposer de nouvelles contraintes aux patrons alors que le premier ministre vient d'annoncer une série de mesures pour leur simplifier la vie.

L'un des dispositifs phares de son projet de loi sur l'économie sociale et solidaire présenté ce mercredi en Conseil des ministres va obliger les dirigeants d'entreprise de moins de 250 salariés à informer leurs collaborateurs avant toute cession. Benoît Hamon exige même des propriétaires de PME de moins de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant