BPI : le casse-tête France Télécom

le
0
Le directeur général de la BPI souhaite que les titres France Télécom soient désormais inscrits au bilan à leur valeur boursière. Un alignement qui entraînerait une moins-value de 2,79 milliards d'euros.

Dès leur premier conseil, les administrateurs de la Banque publique d'investissement (BPI) aborderont un point sensible: la valorisation des actifs du Fonds d'investissement stratégique (FSI). Un sujet apparemment technique, mais qui suscite depuis des mois des controverses aiguës entre Bercy et la Caisse des dépôts.

Une fois les comptes 2012 des différentes entités clôturés, la BPI sera constituée à la fin du premier semestre par une intégration d'Oséo (la banque des PME) etdes fonds de la Caisse des dépôts: le Fonds stratégique d'investis­sement (FSI) et CDC Investissement. L'opération exige que les différents acteurs s'accordent sur une valorisation des actifs du FSI et de CDC Investissement. Et les ­discussions font remonter des ­dossiers délicats.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant