BPCE veut transformer les smartphones des commerçants en terminaux de paiement

le
0
BPCE veut transformer les smartphones des commerçants en terminaux de paiement
BPCE veut transformer les smartphones des commerçants en terminaux de paiement

Les Banques Populaires et les Caisses d'Epargne lancent une offre de "caisse digitale" qui permettra aux petits commerçants de transformer leur smartphone en terminal de paiement par carte bancaire.Avec cette offre baptisée "Dilizi", le groupe cible les professions libérales, les artisans ou encore les associations, des acteurs "en mobilité" et amenés à encaisser des petites sommes, a expliqué le groupe BPCE mardi.Testé en pilote jusqu'à fin mars, "Dilizi" sera déployé dans l'ensemble des banques du réseau en avril.Inspirée de ce que propose l'américain Square, cette solution requiert l'achat d'un lecteur de carte et le téléchargement d'une application qui permettra aux commerçants de gérer leurs encaissements (y compris en chèque et espèces) et d'insérer un catalogue produit."Aujourd'hui, il y a toute une partie de l'activité qui peine à se développer à cause de processus de paiement ou d'encaissement inadaptés", selon Jean-Yves Forel, directeur général de BPCE en charge de la banque commerciale.Pour Caisse d'Epargne, qui a l'ambition de devenir "une banque de référence" auprès de la clientèle professionnelle, il s'agit d'un "outil de conquête", a indiqué mardi Cédric Mignon, le directeur du développement.La banque, qui comptait 300.000 clients pros à fin décembre, a identifié 50.000 clients "appétents à ce produit" et souhaite en équiper 5.000 d'ici 2016.Pour Banque Populaire, déjà très présente sur le segment des entreprises, cette nouvelle offre "correspond à un besoin de souplesse de certains clients", a expliqué Michel Roux, directeur du développement du groupe.Plus largement, cette solution vient compléter les offres de paiement mobile du groupe (S.Money, V.Me), qui souhaite à terme proposer une solution intégrée avec des services comme la gestion d'un programme de fidélité.En France, BNP Paribas et Crédit Agricole ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant