BPCE et CNP jettent les bases de leur nouveau partenariat

le
0
BPCE FAIT ÉVOLUER SA COLLABORATION AVEC CNP EN SE CONCENTRANT SUR LA PRÉVOYANCE
BPCE FAIT ÉVOLUER SA COLLABORATION AVEC CNP EN SE CONCENTRANT SUR LA PRÉVOYANCE

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - La banque BPCE et CNP Assurances ont jeté les bases jeudi d'un partenariat dans la prévoyance qui a vocation à succéder à partir de début 2016 aux accords commerciaux existants entre les deux groupes dans l'assurance-vie.

Le projet prévoit que la CNP distribuera dans les réseaux des Caisses d'épargne et des Banques populaires des contrats de prévoyance collective. L'assureur conservera aussi la gestion de tous les contrats d'assurance-vie venant des Caisses d'épargne et ouverts avant le 1er janvier 2016.

En partenariat avec Natixis Assurances, la CNP fournira également des contrats d'assurance emprunteur à l'ensemble des deux réseaux de BPCE.

Cette nouvelle collaboration entre la banque mutualiste et l'assureur est prévue pour une durée de sept ans à compter du 1er janvier 2016, date à laquelle prendra fin l'accord de distribution de contrats d'assurance-vie de la CNP dans le réseau des Caisses d'épargne.

"C'est un accord équilibré, c'est un accord global. L'ensemble des volets de l'accord est indissociable", a déclaré François Pérol, le président du directoire de BPCE, lors d'une conférence téléphonique.

"Nous allons travailler très rapidement à la déclinaison de ces principes pour parvenir à un protocole d'accord", a-t-il ajouté.

En fin d'année dernière, le groupe BPCE avait créé la surprise en annonçant ne pas vouloir reconduire après 2015 le partenariat entre le réseau des Caisses d'épargne et la CNP dans l'assurance-vie.

La banque avait à cette occasion expliqué vouloir rapatrier l'ensemble des activités d'assurance-vie au sein de sa filiale cotée Natixis.

ÂPRES NÉGOCIATIONS

BPCE et CNP ont depuis mené d'âpres négociations pour dessiner les contours de leur nouvelle collaboration à partir de 2016, la CNP n'ayant jamais caché son intention de conserver un partenariat avec BPCE, qui détient une participation indirecte de 18% dans la compagnie d'assurance.

Pour diversifier ses réseaux de distribution, l'assureur a entre-temps noué un accord avec la banque espagnole Santander en Europe.

BPCE réaffirme jeudi son souhait de rester actionnaire de la CNP dont la Caisse des dépôts détient aussi 40,5% du capital.

La banque mutualiste a par ailleurs fait état d'une hausse de 4,1% de son résultat net, à 801 millions d'euros, au deuxième trimestre au cours duquel son produit net bancaire a progressé de 4,3%.

Sa filiale Natixis a quant à elle profité durant cette période de la baisse de ses provisions pour risque de crédit et de ses activités sur les marchés de capitaux pour dégager des résultats en nette hausse.

La banque indique avoir réalisé un bénéfice net de 333 millions d'euros, en hausse de 29%.

Natixis a dans le même temps confirmé avoir fermé fin juin sa structure de défaisance au sein de laquelle elle avait logé pendant la crise financière ses actifs toxiques.

CNP Assurances a pour sa part fait état jeudi matin d'une hausse de 3% de son bénéfice net au premier semestre à 601 millions d'euros.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant