BPCE augmente plus que prévu le capital du Crédit foncier

le
0

PARIS (Reuters) - BPCE a indiqué mardi avoir décidé d'une augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros pour le Crédit foncier, une somme qui s'avère plus élevée que les 500 millions d'euros préalablement annoncés par le groupe mutualiste.

BPCE avait annoncé le 9 septembre lors de ses résultats trimestriels avoir été contraint à recapitaliser sa filiale pour compenser une dépréciation de 507 millions d'euros sur ses emprunts d'Etat grecs.

"Cette somme (1,5 milliard d'euros) comprend l'avance d'actionnaire (de BPCE) de 500 millions d'euros déjà annoncée lors des résultats trimestriels de la banque", a expliqué une porte-parole de BPCE.

L'augmentation de capital annoncée mardi a pour but de donner "les marges de manoeuvre nécessaires au Crédit foncier en termes de solvabilité", a ajouté la porte-parole, sans commenter les raisons qui ont poussé BPCE à augmenter plus que prévu le capital de sa filiale.

La déclaration de la porte-parole confirme une information du site d'information Wansquare, qui écrivait mardi que l'augmentation de capital serait plus importante que prévu.

Le directeur général du Crédit foncier, Bruno Deletré précise dans une interview dans l'édition de mercredi du Figaro que le plan stratégique de l'entreprise vise à réduire son bilan de plus de 10 milliards d'euros à l'horizon 2016, en cessant les activités internationales et en réduisant de 60% ses actifs non stratégiques.

Il ajoute que ce plan prévoit de réduire les coûts de 80 millions d'euros par an (soit 12% à 13%) et vise une réduction de 12% des effectifs, soit environ 350 postes, "exclusivement par des départs volontaires".

Le Crédit foncier se recentrera sur sa clientèle traditionnelle en France et sur ses grands métiers, à savoir l'accessibilité sociale à la propriété et le financement de l'immobilier, indique-t-il.

L'agence Moody's a abaissé le 18 novembre la notation "intrinsèque" de Crédit foncier en raison des pertes causées par son exposition à la dette grecque.

L'avertissement reste théoriquement sans conséquence pour le Crédit foncier dont la note de long terme est garantie par sa maison mère BPCE.

Julien Ponthus, Pascale Denis édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant