BP fait mieux que prévu au premier trimestre

le
0
BP LIVRE DES RÉSULTATS MEILLEURS QUE PRÉVU AU TITRE DU PREMIER TRIMESTRE
BP LIVRE DES RÉSULTATS MEILLEURS QUE PRÉVU AU TITRE DU PREMIER TRIMESTRE

par Andrew Callus

LONDRES (Reuters) - BP a annoncé un bénéfice supérieur de près d'un milliard de dollars aux attentes du marché au premier trimestre, dopé par deux nouveaux champs pétroliers et son activité de trading.

Le groupe britannique, toujours confronté à des milliards de dollars de demandes d'indemnisations en justice après l'explosion du puits de Macondo dans le golfe du Mexique en 2010, a publié un bénéfice net courant ajusté du coût de remplacement de 4,22 milliards de dollars (3,23 milliards d'euros).

Ce résultat est inférieur aux 4,65 milliards de dollars réalisés un an auparavant à la suite de cessions d'actifs, mais supérieur aux attentes du marché qui étaient d'environ 3,27 milliards. L'action BP prend 3,65% à 473,46 pences en Bourse de Londres vers 9h55 GMT, à son plus haut niveau depuis janvier.

"C'est un très bon chiffre. Ils ont nettement battu le consensus", note Irene Himona, analyste chez Société générale.

"(Même hors éléments non-récurrents) on s'aperçoit que le bénéfice ajusté du premier trimestre dépasse encore le consensus de 7%, ce qui donne une performance opérationnelle très encourageante", ajoute-t-elle.

Les résultats du groupe pétrolier ont bénéficié au premier trimestre de la production de son champ de Skarv en Mer du Nord et de son site PSVM en Angola, deux opérations qui ont démarré l'an dernier.

Une réduction des arrêts de production et une baisse des coûts ont également contribué à ces résultats inattendus.

L'activité de trading pétrolier, dont les résultats sont inclus dans un résultat commercial et du raffinage deux fois meilleur que l'an dernier, a également dopé les résultats.

Le repli du bénéfice par rapport à l'an dernier reflète la réduction de la taille du groupe après la cession de son activité russe TNK-BP, ainsi que d'autres actifs, pour faire face aux coûts de la marée noire d'il y a trois ans.

Les 10 jours de résultats au titre de sa participation récemment acquise dans le groupe russe Rosneft n'ont pas suffi à inverser la tendance.

Deux autres grands "majors", Exxon et Chevron, ont eux aussi publié des résultats meilleurs que prévu la semaine dernière, même si la bonne surprise a été plus importante dans le cas de BP.

Le directeur général Bob Dudley, sous pression pour redresser les comptes de BP, a dit que le plan de cessions de 38 milliards de dollars post-marée noire, comme la restructuration des activités russes qui a débouché sur un plan de rachat d'actions de huit milliards de dollars, allaient dans ce sens.

"Nous avons vraiment simplifié et réduit la taille de notre portefeuille", a-t-il dit dans une vidéo de la société. "Il nous reste beaucoup à faire cette année, mais c'est bien parti."

Avec Sarah Young, Toni Vorobyova, Tricia Wright et Sudip Kar-Gupta; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant