Boy de la Tour, « un privilège » pour Aulas

le
0
Boy de la Tour, « un privilège » pour Aulas
Boy de la Tour, « un privilège » pour Aulas

Après des nombreux rebondissements, c'est Nathalie Boy de la Tour qui a été élue à la présidence de la LFP. Un grand pas en avant pour Jean-Michel Aulas, qui souhaitait voir une femme au pouvoir.

Le verdict est tombé dans l'après-midi, c'est finalement Nathalie Boy de la Tour qui a été élue à la présidence de la LFP. Une décision qui intervient après le refus par l'Assemblée générale de la Ligue de voir Raymond Domenech accéder à la tête de l'institution alors que le conseil d'administration avait voté pour. C'est donc pour une femme qui succède à Frédéric Thiriez. Une première dont se félicite Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais. « On sort grandi. La ligue française va être la première ligue européenne à être présider par une femme. C'est vraiment quelqu'un de dynamique, d'efficace, qui connaît bien le football et qui a participé au football par le plus beau des secteurs d'activité qui est le monde de la fondation, de l’éthique. Avoir quelqu'un qui a aussi bien réussi dans ces mondes-là comme président c'est un privilège et j'en suis très heureux même si ça a été très compliqué. Mais c'est un grand moment pour la Ligue et pour la France. » Des personnalités féminines françaises n'ont pas tardé à réagir à cette élection de la directrice générale du Fondation du Football sous forme de « girl-power»
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant