Boxing Day : pourquoi le football et le business ne s'arrêtent pas

le
0
Un fan de Chelsea, habillé en Père Noël, dans les travées de Stamford Bridge pendant un match du Boxing Day il y a deux ans.  
Un fan de Chelsea, habillé en Père Noël, dans les travées de Stamford Bridge pendant un match du Boxing Day il y a deux ans.  

De l'autre côté de la Manche, la tradition est devenue immuable : le Boxing Day (littéralement « le jour des boîtes ») a lieu le 26 décembre et permet, pendant deux jours, de prolonger l'esprit de fête de Noël. Pourtant, les versions des historiens divergent à l'heure où le Boxing Day est aussi devenu un incroyable business.

Quand le personnel de maison faisait relâche

Pour certains, le Boxing Day est lié à une coutume du XVe siècle où les marins embarquaient avec eux une boîte porte-bonheur dans laquelle étaient glissées des pièces. À l'arrivée des marins à bon port, la boîte était ensuite confiée gracieusement à un prêtre qui bénissait l'argent avant de le distribuer aux plus démunis.

Pour d'autres historiens, l'origine est issue de la coutume voulant que les commerçants britanniques reçoivent une « Christmas Box » (une boîte de Noël) contenant de l'argent et ayant valeur de récompense pour le travail effectué pendant l'année. Enfin, autre hypothèse : le jour de congé offert traditionnellement au personnel de maison qui a effectué le service lors du réveillon et des repas de Noël. Les employeurs confectionnaient des « hampers », des paniers garnis de denrées festives. Aujourd'hui encore, il n'est pas rare de trouver dans les vitrines des magasins britanniques ces fameux « hampers ».

Pour le shopping, comme le Black Friday

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant