Bouygues: un redressement porté par la téléphonie.

le
0

(CercleFinance.com) - En hausse de plus de 4% ce midi à 31,5 euros, l'action Bouygues, leader d'un CAC 40 en retrait, retrouve des niveaux perdus de vue au début du mois d'avril. De plus, le titre se reprend de 27% par rapport au point bas annuel de 24,7 euros touché début juillet. En effet, si la Construction manque un peu d'allant, le redressement de Bouygues Telecom se confirme.

Le début du mois d'avril correspond, grosso modo, au moment qui a suivi l'échec de la fusion entre Bouygues Telecom et Orange. Et ce alors que la filiale télécoms du conglomérat dirigé par Martin Bouygues était celle qui avait le plus durement souffert de l'arrivée sur le marché mobile hexagonal de l'opérateur alternatif Free.

Justement : les comptes trimestriels de Bouygues permettent de constater que la remise en ordre de la filiale télécoms continue. Ce que les recrutements de clients mobiles permet de jauger : +129 000 clients de forfaits (hors 'machine to machine') au T3, après + 171.000 au T2, + 151.000 au T1, indique Société Générale. “Il s'agit d'une autre très bonne performance”, soulignent les analystes, d'autant que le segment Fixe est également bien orienté.

D'ailleurs, si sur neuf mois le résultat opérationnel courant du groupe Bouygues dans son ensemble prend 20% à 714 millions d'euros (+ 117 millions), c'est essentiellement grâce à la branche télécoms : déficitaire à hauteur de 9 millions sur la période courant de janvier à septembre 2015, elle repasse dans le vert un an plus tard à hauteur de 124 millions.

Si Bouygues Telecom confirme son redressement, ce qui en fait mécaniquement monter la valeur, on remarquera que le “coeur de métier” de Bouygues semble moins favorablement orienté. Toujours de janvier à septembre, le CA de la construction, soit presque 79% de celui du holding, s'est contracté de 2% en données comparables, à 18,2 milliards d'euros. Ce qui n'a pas empêché cette division d'améliorer de 9,4% son résultat opérationnel courant à 568 millions (+ 49 millions).

S'il reste élevé à 28,1 milliards d'euros, le carnet de commandes de la Construction, indicateur d'activité future, se tasse néanmoins : sur un an, il recule de 1% à changes constants, et de 3% en données publiées.

Pour l'heure, les analystes se focalisent sur Bouygues Telecom et la confirmation des prévisions, que ce soit à l'échelle du groupe dans son ensemble ou des télécoms en particulier.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant