Bouygues prêt à céder son réseau mobile à Free pour permettre son union avec SFR

le
0
Bouygues prêt à céder son réseau mobile à Free pour permettre son union avec SFR
Bouygues prêt à céder son réseau mobile à Free pour permettre son union avec SFR

Bouygues Telecom a annoncé dimanche être prêt à céder son réseau d'antennes et des fréquences de téléphonie mobile à son concurrent Free (Iliad), afin de faciliter son mariage avec SFR, ce qui recomposerait complètement le secteur en France et inquiète déjà les consommateurs.Deuxième acteur de la téléphonie en France, SFR est à vendre et sa maison mère Vivendi a annoncé que deux groupes étaient candidats au rachat, Numericable et Bouygues.Si Numericable s'est lancé en tête, Bouygues a frappé un grand coup dimanche en annonçant être entré "en négociations exclusives pour céder à Free, pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard d'euros, l'intégralité de (son) réseau mobile".Cet accord, qui porte sur "15.000 antennes et un portefeuille de fréquences, dont une partie pour la 4G", est conditionné au fait que Bouygues achète SFR, a précisé le PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat, au Journal du Dimanche.Bouygues espère ainsi, de son propre aveu, lever "la principale incertitude qui pesait" sur son projet de rachat de SFR au regard de l'Autorité de la concurrence, en devançant une probable exigence. Car l'ensemble combiné SFR-Bouygues représenterait la moitié du marché mobile en France.Bouygues et Free se sont mis d'accord dans la nuit de vendredi à samedi, après seulement trois jours de négociations. Une décision de bon sens, selon Free. - Un réseau en propre pour Free - Cette fusion et cet accord rebattraient les cartes dans un secteur que se partagent quatre acteurs. Bouygues et Orange seraient au coude-à-coude. Aujourd'hui, Orange a 27 millions de clients mobiles, SFR en a 21,3 millions, Bouygues Telecom 11,1 millions et Free près de 7,5 millions.Free Mobile, dépendant d'un accord d'itinérance avec Orange, voit une belle opportunité de renforcer ses infrastructures et remplir ainsi ses engagements à se doter de son propre réseau. "Pour nous, l?avantage c?est de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant