Bouygues : le marché a plébiscité l'accord avec SFR

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - Secoués par la concurrence de Free, le deuxième et le troisième opérateur de téléphonie mobile sont entrés en négociations exclusives pour partager une partie de leurs réseaux, chacun conservant «une capacité d'innovation autonome et une indépendance commerciale totale», selon le communiqué commun de SFR et Bouygues Telecom. L'accord pourrait être conclu avant la fin de l'année pour porter ses fruits en 2014.

D'après Kepler Chevreux, l'accord pourrait permettre à Bouygues Telecom d'économiser plus de 100 millions d'euros par an au plus tard d'ici à fin 2015. De son côté, CM-CIC Securities évoque un partage portant sur 10.000 antennes dans les zones les moins denses, Bouygues Telecom et SFR détenant respectivement 15.000 et 18.000 antennes contre 20.000 à Orange. Pour Bouygues Telecom, c'est un véritable bol d'oxygène. L'opérateur va pouvoir muscler son plan d'économies de coûts, déjà chiffré à 400 millions d'euros pour 2013. Par ailleurs, il déploie son réseau 4G (Internet mobile à haut débit) qu'il proposera le 1er octobre prochain dans plus de cent villes. Son pari est de proposer de nouveaux services qui augmenteront son revenu moyen par client (Arpu).

Pour cette année, Bouygues Telecom vise une stabilisation de son excédent brut d'exploitation, après une baisse de 28,6% en 2012. Le redressement de Bouygues Telecom sera la clé de la revalorisation de Bouygues, dont le cours a perdu 32% en trois ans et 50% en cinq ans. Le pari n'est toutefois pas gagné car l'environnement concurrentiel dans les télécoms s'est considérablement durci.

Nous restons à conserver sur un titre qui se traite avec une décote de 25% sur ses fonds propres estimés cette année à 9,3 milliards d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant