Bouygues : la situation financière se tend

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Selon le courtier, le ratio entre l'endettement long terme (la dette brute) et l'excédent brut d'exploitation, qui oscillait historiquement autour de 2 fois, devrait s'établir à 2,5 fois fin 2013, après un pic à 2,7 fois, fin 2012. La situation déficitaire de Bouygues Telecom prive sa maison-mère Bouygues SA d'un dividende historiquement compris entre 360 et 450 millions d'euros. Les autres filiales (Bouygues Construction, Colas) ne pourront probablement pas compenser ce manque à gagner, compte tenu de la conjoncture difficile et d'un taux de distribution proche de 100%.

Les ressources de Bouygues SA devraient donc tomber à 850 millions d'euros au maximum, ce qui lui permet tout juste de payer les intérêts de la dette (350 millions) et le dividende (504 millions). CM-CIC Securities se demande donc «si le groupe ne va pas être amené à prendre des mesures supplémentaires pour restaurer les équilibres financiers, par exemple, diminuer les investissements, céder des actifs ou réduire le dividende». Le courtier table un niveau pérenne de dividende de 1,3 euro par titre, soit une baisse de 20%.

Il paraît néanmoins prématuré de spéculer sur l'évolution du dividende l'an prochain. Le marché sera surtout attentif, à court terme, aux résultats de Bouygues Telecom. L'opérateur vise, cette année, une stabilisation de son excédent brut d'exploitation, après une baisse de 28,6% en 2012. Les moteurs de la reconquête seront l'arrivée du nouveau standard de téléphonie mobile 4G, les économies de coûts et le développement du haut débit fixe. Le pari n'est pas gagné, mais il y a un fort potentiel pour Bouygues qui se traite avec une décote de près de 30% sur ses fonds propres.

Achetez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant