Bouygues et Numericable relèvent leurs offres sur SFR

le
0
BOUYGUES ET NUMERICABLE RELÈVENT LEURS OFFRES SUR SFR
BOUYGUES ET NUMERICABLE RELÈVENT LEURS OFFRES SUR SFR

par Gwénaëlle Barzic et Sophie Sassard et Leila Abboud

PARIS/LONDRES (Reuters) - Bouygues et Numericable ont tous les deux amélioré leur offre sur l'opérateur SFR juste avant une réunion prévue chez la maison mère Vivendi pour préparer le conseil de surveillance décisif de vendredi.

Un comité ad hoc composé de quatre membres du conseil de surveillance du conglomérat est sur le point d'examiner les nouvelles propositions des deux candidats qui ont revu à la hausse leurs propositions ces dernières heures pour tenter d'emporter la mise.

Le groupe de communication et de BTP Bouygues a abattu son jeu dès le début de matinée en annonçant qu'il proposait 800 millions d'euros supplémentaires en numéraire pour mettre la main sur le numéro deux du mobile, confirmant des informations rapportées mercredi soir par Reuters.

Bouygues, qui offre à Vivendi une participation de 43% dans le nouvel ensemble Bouygues Telecom-SFR contre 46% précédemment, a en outre proposé plusieurs options au groupe de télécoms et de divertissement qui lui permettraient de céder plus facilement sa participation dans la nouvelle entité fusionnée.

Vivendi aurait notamment l'opportunité de céder une partie de ses parts à des investisseurs financiers avant l'introduction en Bourse du nouvel ensemble Bouygues-SFR attendue autour de mi-2015, ce qui n'était pas prévu jusque-là, a précisé un porte-parole de la société.

Il conserverait en outre la possibilité de céder 15% du capital du futur duo à des investisseurs institutionnels à l'occasion de sa mise en Bourse puis de céder le solde de ses parts au marché, a ajouté le porte-parole.

DEUX CRITÈRES CLEFS

L'ensemble des mécanismes à l'étude pourraient permettre au conglomérat, qui veut sortir des télécoms pour se recentrer sur les médias, de monétiser l'intégralité de sa participation dans un délai de trois ans, a-t-il poursuivi.

Selon deux sources directement au fait du dossier, Numericable, qui avait jusque-là indiqué qu'il ne voyait pas de raison de modifier son offre, a également remis aux dirigeants de Vivendi une offre améliorée.

Trois autres personnes au fait des discussions mais sans connaissance directe de l'offre de Numericable ont dit avoir été informées que le câblo-opérateur avait relevé la partie en cash de sa proposition d'un montant qui pourrait atteindre 850 millions d'euros.

Numericable offrait jusque-là à Vivendi 10,9 milliards d'euros en cash et 32% de l'entité combinée.

La société n'a pas souhaité faire de commentaire.

Le montant du volet en numéraire de l'offre ainsi que la possibilité pour Vivendi de se désengager facilement et rapidement font partie des éléments qui seront déterminants pour la prise de contrôle de SFR, ont dit à Reuters plusieurs personnes au fait des discussions.

Avant la remise des nouvelles offres, les jeux étaient décrits comme ouverts au sein du conseil de surveillance de Vivendi, qui veut se séparer de l'opérateur dans le cadre de la scission de ses activités de télécoms et de médias.

En Bourse, à 15h38, l'action Numericable s'adjuge 6,3% à 27 euros tandis que Bouygues cède 0,2% à 31,96 euros. Le titre Vivendi recule de 0,77% à 19,985 euros.

* Le communiqué de Bouygues :

http://link.reuters.com/mex57v

* LE POINT sur le dossier des télécoms en France

(Avec Andrew Callus et Alexandre Boksenbaum-Granie, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant