Bouygues dans le rouge au S1, plus optimiste pour les télécoms

le
0

par Gilles Guillaume PARIS, 27 août (Reuters) - Bouygues BOUY.PA a fait état jeudi d'une perte nette et d'une légère baisse de son chiffre d'affaires au premier semestre, imputable à l'environnement toujours difficile dans la route en France, mais a relevé les prévisions de sa filiale télécoms. Le groupe de BTP, de médias et de télécommunications a réalisé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 15,1 milliards d'euros. Son résultat opérationnel courant a progressé de 50,6% à 119 millions d'euros, tandis que son résultat opérationnel non courant a été divisé par dix environ à 45 millions, reflet des plus-values de cession de Cofiroute et Eurosport enregistrées en 2014 et de 74 millions d'euros de charges liées au partage de réseaux entre Bouygues Telecom et Numericable-SFR NUME.PA et à la restructuration engagée chez TF1 TFFP.PA et dans le BTP. "Les métiers du groupe se réinventent pour saisir toutes les opportunités sur leur marchés. Les premiers effets positifs de cette transformation se font sentir. Le retour à la croissance du groupe en 2016 demeure la priorité", a déclaré Martin Bouygues, PDG du groupe, cité dans un communiqué. Le résultat net, part du groupe, est tombé dans le rouge avec une perte de 42 millions d'euros au premier semestre. Hors exceptionnels, il ressort à -4 millions, en progression malgré la baisse de la contribution nette d'Alstom ALSO.PA , dont Bouygues détient environ 29% du capital. Le consensus des analystes publié sur le site de la société donnait respectivement 14,8 milliards, 49 millions et -92 millions. Bouygues a confirmé les perspectives de marges de ses activités BTP et télévision en 2015, attendues respectivement stables et en amélioration. En revanche, il est plus confiant pour sa branche télécoms, dont l'Ebitda devrait désormais augmenter à environ 750 millions d'euros cette année, contre 694 millions en 2014, alors qu'il l'attendait jusqu'ici stable. Bouygues Telecom a été en juin au coeur des scénarios de consolidation du secteur français de la téléphone mobile, lorsqu'Altice ATCA.AS , maison mère de Numericable-SFR, a fait une offre de rachat sur la filiale de Bouygues. Ce dernier a rejeté l'offre, invoquant les risques liés à l'exécution du projet. Depuis que l'arrivée de Free (groupe Iliad ILD.PA ) a bousculé le secteur, Bouygues Telecom a engagé un plan de transformation impliquant d'importantes réductions d'effectifs et une simplification radicale de ses offres dont le but est de lui garantir un avenir autonome. Au deuxième trimestre, l'opérateur a gagné 210.000 abonnés dans le mobile et 78.000 abonnés dans le fixe. * Le communiqué de Bouygues : http://bit.ly/1KlVPXG * La présentation : http://bit.ly/1JnKODl * Le communiqué de résultats de Colas : http://bit.ly/1NBWw14 (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant