Bouygues claque la porte à l'offre d'Altice

le
0
Bouygues claque la porte à l'offre d'Altice
Bouygues claque la porte à l'offre d'Altice

Le groupe Bouygues a rejeté catégoriquement mardi soir une offre de 10 milliards d'euros d'Altice, maison-mère de l'opérateur Numéricable-SFR, pour le rachat de sa filiale Bouygues Telecom pendant que le ministre de l'Economie exposait à son fondateur Patrick Drahi ses inquiétudes pour l'investissement et l'emploi."Le conseil d'administration a décidé à l'unanimité, après un examen approfondi, de ne pas donner suite à l'offre non sollicitée du groupe Altice", a précisé le communiqué, ajoutant que "l'offre représente un risque d'exécution important qu'il ne revient pas à Bouygues d'assumer, en particulier en matière de droit à la concurrence".Bouygues craint que les délais nécessaires pour finaliser l'opération, en particulier pour obtenir l'avis des autorités de régulation, fassent courir un risque industriel à sa filiale des télécoms alors qu'elle "dispose d'un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et son réseau 4G" qui couvre 70% du territoire."Il s'agit d'une fin de non recevoir" de la part du conseil d'administration, a expliqué à l'AFP une source proche du dossier."Le risque d'exécution a été la principale motivation puisque l'offre d'Altice supposait que Bouygues assumerait 100% du risque d'une procédure longue et incertaine", a-t-on précisé de même source.Interrogé par l'AFP dans la soirée, Altice n'avait pas réagi à la décision du conseil d'administration du groupe industriel.Reçu par Emmanuel Macron pendant que le conseil d'administration de Bouygues se réunissait, le président d'Altice s'est vu demander une "évaluation des résultats et des conséquences du rachat de SFR" par Numericable, l'an passé, a-t-on précisé de source proche du ministre.Le ministre a "rappelé la priorité du gouvernement, surtout sur l'emploi, l'investissement et le niveau des prix, et réaffirmé sa préoccupation sur ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant