Bouygues: à l'achat, Natixis optimiste sur le 'deal Orange'.

le
0

(CercleFinance.com) - Certes, l'action Bouygues est pénalisée ce matin à la Bourse de Paris par le report - de quelques jours - du terme des négociations avec Orange concernant Bouygues Telecom. Mais selon les analystes de Natixis, le 'deal' devrait néanmoins se concrétiser et le conglomérat n'est 'plus qu'à quelques centimètres de la ligne'. Il est donc toujours temps d'acheter la valeur. Leur objectif est cependant limité, à 38 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Bouygues se classe en tant que lanterne rouge de l'indice CAC 40 en cédant 3,6% à 35,9 euros. Orange perd aussi près de 2% dans un marché en retrait de 1,1% seulement.

Entamées voilà plusieurs mois, les négociations autour de Bouygues Telecom dureront un peu plus longtemps que prévu : c'est ce qu'ont annoncé ce matin Orange et Bouygues, qui devraient faire part de leur décision sur ce dossier d'ici dimanche, et non ce 31 mars comme initialement envisagé. Pour Natixis, la baisse de l'action Bouygues est simple à expliquer : les discussions étant manifestement compliquées, le marché craint que le prix de Bouygues Telecom ne soit révisé à la baisse.

Joueur, Natixis n'en démord pas et parie toujours sur un succès du 'deal' avec Orange : 'Nous restons néanmoins à l'achat sur Bouygues, faisant le pari qu'un accord va être trouvé. C'est quitte ou double'.

Où se situe l'équilibre ? Selon Natixis, aujourd'hui sur le marché, Bouygues Telecom est valorisé implicitement huit milliards d'euros. Les analystes, eux, valorisent la filiale 8,5 milliards. Bref, le titre Bouygues devrait monter si un accord est signé et que son prix dépasse la barre des huit milliards.

Quelles pourraient en être les conséquences pour Bouygues ? Dans le cas de figure (positif) envisagé par les analystes, 'le réinvestissement du cash reçu d'Orange serait le nouvel angle spéculatif qui soutiendrait la valeur', qu'il s'agisse d'un éventuel dividende exceptionnel, de l'assainissement du bilan du groupe ou d'une opération de croissance externe maîtrisée. Natixis n'exclut d'ailleurs pas que Bouygues envisage de racheter SPIE, le spécialiste des services multi-techniques qui capitalise 2,7 milliards d'euros.

Enfin, l'éventuelle 'sortie' de Bouygues Telecom du périmètre 'serait synonyme de simplification de conglomérat, ce qui pourrait réduire progressivement sa décote de holding, et améliorerait ses ratios de crédit', estiment les spécialistes.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant