Bourses : soutien de la prime de risque et actions attrayantes

le
0
La Bourse de Francfort. (© DR)
La Bourse de Francfort. (© DR)

Selon les experts de Citi Research, les raisons de prudence ne manquent pas sur les marchés financiers : croissance anémique, incertitudes politiques, endettement élevé et stagnation des profits d’entreprises. Malgré tout cela, l’indice MSCI World évolue à 140% au-dessus de son point bas de 2009 et la Bourse américaine est au plus haut historique.

L’argent très bon marché issu des politiques monétaires expansionnistes a considérablement réduit la prime de risque sur les obligations, mais pas sur les actions. Elle évolue actuellement à 5,3% contre une moyenne historique de 3%, et elle reste très supérieure aux niveaux atteints lors des précédents pics de marché (0,9% en 2000 et 3,3% en 2007).

Cette prime de risque calculée sur les actions tient compte du rendement des actions, de celui des emprunts d’Etat et des perspectives de croissance des dividendes d’entreprises.  

Des actions bon maché comparées aux obligations

L’appétit pour les actifs peu risqués favorise les actions à faible volatilité mais une baisse de la prime de risque serait favorable aux actions plus risquées, selon Citi Research.

Une prime de risque élevée encourage les entreprises à émettre de la dette et à racheter leurs propres actions. Les cours de Bourse sont soutenus par les programmes de rachats d’actions et les OPA. Mais les projets d’investissements sont différés.

Depuis cent

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant