Bourses mondiales : le retour de la peur

le
0
Les Bourses mondiales dévissent depuis le début de l'année 2016 (photo d'illustration).
Les Bourses mondiales dévissent depuis le début de l'année 2016 (photo d'illustration).

La débâcle boursière continue. Mercredi, l'indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40, a reculé de 3,45 %, dans un mouvement général. À Francfort, le Dax a cédé 2,82 %, et à Londres, le footsie a chuté de 3,46 %... Aux États-Unis, le S&P 500 a lâché 1,17 %. La chute s'est poursuivie jeudi matin en Asie. À Tokyo, le Nikkei a reculé de 2,43 % et la Bourse chinoise de Shanghai de 3 %. Le début d'année 2016 est catastrophique : le CAC 40 s'est par exemple effondré de 11 %. Au point que le journal Les Échos a titré jeudi sur le « krach rampant ».

Difficile, vu de France, d'expliquer une telle débandade. Après trois ans de marasme, la croissance française s'est enfin redressée en 2015. Si le chiffre définitif n'est pas encore connu, il devrait dépasser 1 %. Et la tendance va s'accentuer en 2016 : le gouvernement espère que l'activité économique va progresser de 1,5 %, un chiffre pas totalement farfelu. L'Hexagone profite d'un « alignement des planètes », selon l'expression de l'Élysée : une conjonction d'un euro faible (moins de 1,1 dollar), de taux d'intérêt bas et surtout d'un prix du pétrole favorable, tombé à moins de 30 dollars. À elle seule, la baisse du prix de l'or noir a redonné quelque 20 milliards d'euros à l'économie française sous forme de pouvoir d'achat aux ménages (ils paient leur essence, voire leur chauffage, moins cher) et de marges aux entreprises en 2015.

Le pétrole,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant