Bourses : l'heure de vérité

le
1
L'indicateur de surprise de l'économie américaine a beaucoup baissé ces derniers mois, ce qui pèse sur les taux longs (©Bank of America Merrill Lynch).
L'indicateur de surprise de l'économie américaine a beaucoup baissé ces derniers mois, ce qui pèse sur les taux longs (©Bank of America Merrill Lynch).

Michael Hartnett de Bank of America Merrill Lynch a identifié trois chocs survenus au premier trimestre : la hausse du dollar, la politique monétaire expansionniste, les profits des entreprises revus à la baisse. Le stratège en tire des anticipations sur l'évolution des marchés au deuxième trimestre.  

Durant les trois premiers mois de l'année, le dollar a gagné 9%, soit plus que les Bourses mondiales qui ont, elles aussi, progressé (+2,4%). Les obligations mondiales ont reculé pour le troisième trimestre consécutif (malgré la progression des cours en zone euro). 

Les matières premières ont à nouveau perdu du terrain pour le troisième trimestre consécutif, alors que le dollar a fortement progressé chaque trimestre depuis neuf mois. Il faut remonter au second semestre 2008 et au premier trimestre 2009 pour connaitre une période aussi favorable au billet vert, en pleine crise financière après la faillite de Lehman Brothers.

Les Bourses qui ont réalisé les meilleurs scores au premier trimestre ont profité pour la plupart de la hausse du dollar et de la baisse des matières premières : Russie (rebond), Japon, Portugal, Allemagne. Les marchés qui ont le moins bien performé sont la Grèce, le Brésil, la Turquie et le Canada. Les valeurs de santé et la consommation discrétionnaire se sont bien comportées en Bourse, alors que

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le dimanche 5 avr 2015 à 06:48

    Quand nos argentiers des gouvernements vont-ils redevenir raisonnable.? Quand les poules auront des dents !