BOURSES - L'Europe débute en net recul, Dexia plonge

le
0
 (Pour les valeurs à suivre, cliquez sur  WATCH/LFR )  
    * Les craintes d'un défaut de la Grèce persistent 
    * L'indice CAC 40 et l'EuroStoxx perdent 2,5% 
    * Dexia s'effondre, spéculations autour d'un démantèlement 
    * L'euro passe sous 1,32 dollar et le Bund se détend encore 
 
    par Juliette Rouillon  
    PARIS, 4 octobre (Reuters) -     Les Bourses européennes ont 
débuté en forte baisse mardi, valeurs financières et cycliques 
en tête, poursuivant leur recul des deux dernières séances dans 
des marchés toujours dominés par la crainte d'un défaut grec et 
d'un retour en récession.  
    A l'issue d'une réunion des ministre des Finances de la zone 
euro, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a déclaré 
que la participation du secteur privé au second plan d'aide à la 
Grèce devra être revue pour tenir compte de la situation 
dégradée de l'économie et des marchés européens.(voir 
 ID:nL5E7L33NI )   
    A 9h38, l'indice CAC 40  .FCHI  recule de 2,51% à 2.853,30 
points et affiche une perte de plus de 6% depuis jeudi dernier.   
    "Il est claire que ces préoccupations sur l'Europe ne vont 
pas disparaître de sitôt; tant que les marchés restent dominés 
par cette peur, les pressions à la baisse devraient continuer à 
l'emporter. Les réunions des ministres des Finances européens 
qui se tiennent à Luxembourg sont déjà en train de donner lieu à 
une série de déclarations qui font bouger les marchés - encore 
une fois surtout à la baisse", souligne IG Markets.  
    Parmi les autres grandes places européennes, Londres  .FTSE  
cède 1,95%, Francfort  .GDAXI  2,57% et Milan  .FTMIB  2%. 
L'indice paneuropéen EuroStoxx 50  .STOXX50E  perd 2,5%.  
    Le secteur bancaire figure encore parmi les plus fortes 
baisses, tiré vers le bas par Dexia  DEXI.BR , qui s'effondre 
après avoir tenu un conseil d'administration d'urgence sur fond 
de spéculations de démantèlement du groupe.  ID:nL5E7L40T7       
    Dans ce contexte d'inquiétude et d'aversion au risque, le 
rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans 
 DE10YT=RR  se détend encore, à 1,72%, contre 1,81% la veille.  
    L'euro  EUR=  poursuit son repli et se traite à 1,3174/78 
dollar, contre 1,3181 la veille en fin de séance.  
    De même, le baril de brut léger américain  CLc1  perd encore 
1,31 dollar à 76,30 dollars sur fonds d'inquiétude sur la 
croissance mondiale.   
  
 (Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot)  
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant