Bourses : il ne faut pas négliger les facteurs positifs

le
2
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)

L’année 2015 s’est terminée sur une note décevante pour les marchés financiers, coincés entre risques géopolitiques et incertitudes économiques. Ce climat s’est prolongé ces derniers jours et alimente des craintes sur le cycle économique ou le cycle boursier. Que faut‐il en penser ? La Chine, les cours des matières premières et les Etats‐Unis sont au coeur des questions qu’il faut aborder en détail et plusieurs scénarios peuvent être imaginés pour 2016. La stratégie d’investissement devra s’y adapter en cours d’année.

A court terme, la prudence s’impose encore sur les actifs risqués et les actions. Mais des facteurs de rebond technique commencent à apparaitre. A moyen terme, les actions devraient encore surperformer les produits obligataires. Les actions européennes sont unanimement préférées. L'année 2015 s’est conclue sur un second semestre agité

La crise boursière et le ralentissement économique chinois ainsi que le relèvement des taux de la Fed, associés à des risques géopolitiques (Syrie, crises des migrants, choc des matières premières) n’ont pas permis aux marchés financiers et boursiers de retrouver leurs meilleurs niveaux atteints au printemps. Cependant, les investisseurs européens ont été plutôt favorisés grâce à la hausse des actions de la zone euro, à celle du dollar et à des marchés obligataires encore assez bien orientés.

Face aux difficultés

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 il y a 11 mois

    Hop ça monte, articles bulls, gardons les prophètes de l'apocalypse pour la prochaine baisse.

  • fjg il y a 11 mois

    et voilà on retourne sa chemise... c'était attendu. Bien sûr plein d' actions sont sous-évaluées