Bourses européennes : retour vers les valeurs cycliques

le , mis à jour le
0
Les stratèges de la banque américaine ont ramené à la mi-mars leur position sur le secteur automobile, de «sous-pondéré» à «neutre». (© Mercedes)
Les stratèges de la banque américaine ont ramené à la mi-mars leur position sur le secteur automobile, de «sous-pondéré» à «neutre». (© Mercedes)

Les stratèges de Bank of America-Merrill Lynch constatent qu’aucun des grands risques identifiés en début d’année autour d’une possible récession aux Etats-Unis, un atterrissage douloureux de l’économie chinoise, une crise du crédit et une poursuite de l’effondrement des matières premières, ne s’est réalisé, provoquant une vive remontée des actions.

Soutien des banques centrales

Le nouveau train de mesures annoncées par la Banque centrale européenne a aussi permis de réduire sensiblement les écarts de taux d’intérêt offerts sur la dette privée. Bank of America-Merrill Lynch anticipe un effet positif de la politique monétaire sur le crédit.

Le discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, a également favorisé une remontée des anticipations d’inflation aux Etats-Unis, favorable aux actions.  

Malgré tout, les investisseurs doivent rester prudents après l’ampleur du récent rebond et face au risque de Brexit, aboutissant à une possible sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne liée au vote des électeurs britanniques prévu le 23 juin prochain.

Bank of America-Merrill Lynch a donc une opinion «neutre» sur les actions européennes, mais la banque encourage ses clients à augmenter leur exposition aux valeurs cycliques, alors que les anticipations de profits des entreprises ont cessé de se dégrader.

Rebond des matières

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant