Bourses 2016 : les thèmes porteurs et ceux à éviter

le , mis à jour le
3
Credit Suisse est positif sur des valeurs liées à la santé (Sanofi) ou Internet (Facebook). Il est en revanche sceptique sur les valeurs industrielles (Air Liquide) ou celles liées au luxe (BMW). (© Sanofi / DR / Air Liquide / BMW)
Credit Suisse est positif sur des valeurs liées à la santé (Sanofi) ou Internet (Facebook). Il est en revanche sceptique sur les valeurs industrielles (Air Liquide) ou celles liées au luxe (BMW). (© Sanofi / DR / Air Liquide / BMW)

Andrew Garthwaite et son équipe du Credit Suisse ont identifié les thématiques, les secteurs et les styles de gestion les plus prometteurs pour 2016. Le scénario économique est celui d’une légère amélioration de la croissance mondiale, un essoufflement du dollar et un rebond des prix du pétrole entre 40 et 50 dollars le baril.

La Chine, source d'instabilité

Selon le stratège, la Chine reste la principale source d’instabilité, avec le risque d’un atterrissage forcé dans les deux ans à venir, provoqué par une chute des prix dans l’immobilier ou des sorties de capitaux incontrôlées. Le pays, qui représente près d’un quart des dépenses d’investissement dans le monde, exporte alors ses surcapacités de production en acceptant des baisses de prix et une faible rentabilité (acier, aluminium, etc).

Andrew Garthwaite met en garde contre la compétitivité renforcée des produits chinois et la menace qu’ils représentent pour des entreprises occidentales, alors que la Chine progresse dans la chaine de valeur. Les activités les plus menacées par la Chine sont les téléphones portables, les équipements télécoms, les équipements industriels, la chimie, l’automobile, les semi-conducteurs, le solaire et l’éolien. Parmi les titres les plus vulnérables, Credit Suisse cite ABB, Alstom, Siemens, Toshiba, Bombardier, Sandvik, General Electric, Vestas, Gamesa, BASF, BMW, SKF.   

Encore du

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ortizpie il y a 11 mois

    On joue avec le feu qu’elle mascarade banquiers analystes robotisés à outrance nous préparent leur tour de magie... L'année 2016 peut être son impact et donc porteuse de grands bouleversements économiques aux conséquences imprévisibles, si ce n’est un risque majeur pour la stabilité mondiale. Certains signes laissent à penser de l’imminence du moment à un crash boursier programmée par les détenteurs du pouvoir économique

  • M2286010 il y a 11 mois

    Extraordinaire analyse de monmelon, qui apparemment prend une taille inquiétante...Le Crédit Suisse, cette petite banque locale et son équipe d'une centaine d'analystes, peuvent aller se rhabiller!

  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Il n'y aura auccun thèmes porteur en bourse car ce sera sauve qui peut! Ces pseudo marchés organisés, manu-ipulés et controlés par le jeu des liquqidités des banques centrales, est devenu le casino des spéculateurs où il n'y plus de liquidités sur les titres; un paradoxe alors que le monde est inondés de liquidités jusqu'à l'asphyxie !!