Bourse : Un «effet macron» possible sur les services informatiques

le
1

Selon le bureau d'analyses Oddo, les valeurs moyennes du secteur pourraient être les plus favorisées par une victoire d'Emmanuel Macron (crédit : Fotolia)
Selon le bureau d'analyses Oddo, les valeurs moyennes du secteur pourraient être les plus favorisées par une victoire d'Emmanuel Macron (crédit : Fotolia)

C’est en tout cas l’intuition d’Oddo qui estime que plusieurs points du programme vont être favorables au secteur. Le courtier liste également ses valeurs préférées.

Largement anticipé par les marchés, «l’effet Macron» peine actuellement à faire progresser davantage le CAC 40 qui gagne malgré tout près de 8,5% sur le mois glissant écoulé.

Mais un secteur pourrait pourtant particulièrement profiter de l’entrée en fonction du nouveau président : les services informatiques.

Conforter la dynamique du secteur

Là aussi, les actions n’ont pas attendu l’arrivée d’Emmanuel Macron pour entamer un solide mouvement de hausse : Atos a pris 32% sur les six derniers mois et Capgemini arrive non loin derrière, avec une ascension de 27%. 

Pourtant, le bureau d’analyses Oddo estime quel le secteur conserve un bon potentiel en Bourse grâce aux mesures qui pourraient être prises dans les mois qui viennent. Premier atout : le rythme de la réforme des administrations et des collectivités. Modéré, il écarte un «risque de pression sur les budgets administratifs (…) et offre une certaine visibilité qui devrait maintenir la confiance des dirigeants d’entreprises françaises à un niveau élevé».

De quoi conforter la dynamique de croissance du secteur des services informatiques qui devrait ressortir autour de 5% pour le premier trimestre de l’année.

Un programme favorable

Surtout, Oddo estime que s’il parvient à appliquer les grandes lignes de son programme économique (baisse de l’impôt sur les sociétés, allègement des cotisations, défiscalisation des heures supplémentaires, accords sur le travail au niveau de l’entreprise plutôt que la branche), le président Macron va entretenir la confiance des dirigeants d’entreprises qui pourraient décider d’accroitre leurs investissements, notamment dans les services informatiques.

Le bureau d’analyse explique toutefois que les réformes fiscales d'Emmanuel Macron, pourraient, elles, avoir un impact mitigé sur les SSII françaises, si elles sont appliquées à la lettre».

Certaines valeurs en profiteraient toutefois comme Wavestone, SQLI et Econocom.

Poursuite de la concentration

Dernier atout mais pas des moindres, la fin des incertitudes électorales pourrait bien relancer la concentration du secteur, Oddo précisant d’ailleurs que «les opérations annoncées la semaine dernière par Assystem et GFI vont dans ce sens».

Le bureau d’analyses estime que les valeurs moyennes sont plus susceptibles de faire office de cible «et plus particulièrement les SSII positionnées sur les domaines les plus dynamiques (digital, conseil, sécurité) ainsi que les sociétés de R&D externalisée, car elles permettent de miser sur la digitalisation de l’industrie».

Pour lui, les cibles les plus probables sont : Altran, SQLI, et Groupe Open.

De belles opportunités dans les valeurs moyennes

In fine, ce sont d’ailleurs les valeurs moyennes du secteur qui seraient, selon Oddo, les plus à même de profiter des effets de l’élection d’Emmanuel Macron. Parmi elles, il retient notamment : SQLI, Wavestone, Groupe Open et Econocom.

Parmi les plus grosses capitalisations, Oddo reste à l’achat sur Capgemini (objectif de cours : 108 euros), Alten (OC : 80 euros) ou encore Sopra Steria Group (OC : 155 euros).

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sr48800 il y a 4 mois

    L'effet Macron vous allez le voir en effet.Mais pas dans le bon sens j'en ai bien peur!