BOURSE-Royal Mail baisse, coûts de restructuration plus lourds que prévu

le
0
    19 mai (Reuters) - Royal Mail  RMG.L  reculait en Bourse 
jeudi en fin de matinée, après avoir annoncé une prévision 
légèrement supérieure aux attentes en matière de coûts de 
restructuration et de modernisation de son activité au 
Royaume-Uni pour faire face à la vive concurrence sur le marché 
britannique des services postaux et de messagerie. 
    L'ancien monopole a également souligné que la concurrence 
sur son marché intérieur était féroce, tout en se montrant 
confiant sur sa capacité à atteindre son objectif annuel. 
    En réaction à ces commentaires prudents, l'action Royal Mail 
perdait 4,08% à 487,3 pence vers 09h45 GMT, alors que la Bourse 
de Londres  .FTSE  reculait de 1,39%. 
    L'avenir du groupe dépendra de sa capacité à réduire ses 
coûts et moderniser son activité pour avoir une part plus 
importante dans la messagerie, en croissance grâce aux ventes en 
ligne. Royal Mail a aussi perdu un gros client, Amazon  AMZN.O , 
qui a commencé à livrer ses colis via son propre réseau.  
    La société a annoncé jeudi que les coûts de transformation 
de son activité domestique devraient atteindre environ 160 
millions de livres (210 millions d'euros) sur l'année fiscale. 
    Selon les analystes de Liberum, ce montant est supérieur aux 
attentes du marché, qui étaient en moyenne à 142 millions de 
livres, et il pourrait peser sur les résultats du groupe sur 
l'ensemble de l'exercice fiscal 2016-2017 (avril-mars). 
    Le bénéfice d'exploitation ajusté avant coûts de 
transformation de Royal Mail a augmenté de 5% 742 millions de 
livres sur l'exercice clos le 27 mars, alors que les analystes 
attendaient en moyenne un bénéfice de 727 millions, selon un 
consensus de marché établi par la société. 
 
 (Esha Vaish à Bengalore, Juliette Rouillon pour le service 
français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant