Bourse : regardez d'un peu plus près les valeurs pétrolières...

le , mis à jour le
0

Ce qui était brûlé hier semble revenir en grâce. Alors que les projections tablaient sur un baril autour de 15 dollars, celui de la Mer du Nord, le Brent, cotait 41,46 dollars à la fin de la séance du vendredi 18 mars, après avoir atteint un plus bas de 27,81 dollars le 20 janvier. Idem pour le WTI, remonté à 39,36 dollars, contre un point bas de 27,29 dollars le même jour.

Ce retournement s'explique par un climat plus serein sur les marchés, avec une croissance américaine résiliente, une économie européenne en convalescence et un ralentissement chinois 'maîtrisé'.

Surtout, les pays producteurs, membres ou pas de l'Opep, pourraient surmonter leurs divisions. En laissant glisser les cours, l'Arabie Saoudite n'est pas parvenue à couler la production américaine de gaz de schistes. D'où sa décision de 'caper' sa production, suivie par celle du Qatar ou d'autres pays saignés à blanc par le jeu américain, tel le Venezuela et la Russie. Ces nations, et même l'Algérie, se retrouveront le 20 mars prochain, voire dix jours plus tard, pour décider de la suite des opérations.

Jamais en retard d'une opportunité à saisir, la société de gestion Carmignac, révélait dans sa lettre de mars avoir procédé à des ramassages "d'une sélection d'actions et d'obligations du secteur de l'énergie dont les prix reflétaient des perspectives à moyen terme sur les prix du pétrole excessivement pessimistes". Un expert, interrogé par L'Express-VotreArgent le 16 février dernier, tablait sur "un point bas (...) atteint avant l'été". Car les actions des unes et des autres ont bien rebondi. Total cotait 42,89 euros à la clôture du vendredi 18 mars après avoir plongé à 27,29 euros le 27 février. Idem pour Shell ou Repsol, après leurs plus bas du 20 janvier respectivement à 16,89 et 8,05 euros : leur cours est remonté à 21,94 et 10,53. Soit des gains de plus de 20 % en un peu plus d'un mois !

[G]A lire. Placements : ces tentat...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant