Bourse : pourquoi c'est le moment de rouler pour les valeurs automobiles

le , mis à jour le
4

L'automobile européenne est sortie de la crise : au 30 juin dernier, les immatriculations dans l'Union européenne ont quasiment retrouvé leur niveau de la mi-2007 à 7,84 millions d'unités, soit une hausse de 9,4 % par rapport à la mi-2015, selon l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles). Ni le traditionnel trou d'air estival ni le Brexit ne devraient inverser la tendance sur les six prochains mois.

Les résultats semestriels illustrent ce retour à meilleure fortune. Avec des facturations en progrès de 14 % à 14,25 milliards d'euros, Renault annonce une marge opérationnelle de 6,5 %, contre 1,5 % un an auparavant. Peugeot, malgré une érosion de 0,6 % des immatriculations en juin, n'est pas en reste : le résultat opérationnel courant bondit de 32 % à 1,81 milliard, et sa rentabilité nette fait plus que doubler à 1,21 milliard.

Chez Fiat Chrysler Auto, la santé du marché automobile américain, ou le groupe écoule les Jeep, permet une forme éblouissante : un Ebit de 1,628 milliard (+ 16 %) pour un bénéfice net de 321 millions (+25 %), en dépit de ventes en baisse de 2 % (27,9 milliards).

Quid du numéro un européen ? Volkswagen table sur une rentabilité nette 2016 de 3,80 %, qui effacerait la perte de 1,5 milliard de l'an dernier, creusée par une provision de 22 milliards pour étaler les conséquences judiciaires à venir du Dieselgate.

Quant aux équipementiers, ils rayonnent : Valeo affiche un chiffre d'affaires semestriel de 8,1 milliards, en hausse de 11 % et un bénéfice net de 422 millions (+ 20 %). Même son de cloche chez Plastic Omnium, renforcé par l'acquisition des boucliers et plastiques extérieurs de Faurecia : l'activité s'apprécie de 11 % à 7,5 milliards. La remontée des ventes d'autos en Europe et leur bonne tenue en Amérique et en Asie devrait aussi profiter à l'allemand Continental et aux français MGI Coutier, Le Bélier, etc.

Les valorisations restent raisonna...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guyguy16 il y a 11 mois

    Enfumage habituel.Fuyez ces valeurs!

  • cyti8 il y a 11 mois

    Le vrai titre est plutôt : pourquoi c'était le moment de rouler.

  • mcarre1 il y a 11 mois

    La hausse (ou au moins le plus gros de la hausse) est quand même derrière nous. Renault était tombé sous les 11 euros.

  • faites_c il y a 11 mois

    Excellente prémonition de "Votre Argent" : baisse des valeurs de l'automobile de plus de 3% ce jour et cela ne fait que commencer!