Bourse : les thèmes d'investissement privilégiés de Dorval pour 2018

le , mis à jour le
0

Parmi les thèmes privilégiés de 2018, Dorval continue de miser sur la numérisation de l'économie avec des valeurs comme Atos. (crédit : Atos)
Parmi les thèmes privilégiés de 2018, Dorval continue de miser sur la numérisation de l'économie avec des valeurs comme Atos. (crédit : Atos)

Optimiste mais attentif. C'est ainsi que l'on pourrait caractériser l'attitude de la société de gestion en ce début d'année. Au cours d'un point presse, elle a dévoilé ses perspectives et ses grandes orientations d'investissement pour 2018.

Dorval Asset Management présentait mardi 9 janvier ses perspectives 2018. Et la société de gestion a été un peu plus nuancée que ses homologues sur l'année à venir. Certes, la croissance mondiale poursuit son accélération «vers les 4% et se diffuse vers les régions les plus difficiles d'accès d'Europe du Sud». De même, les bénéfices des entreprises devraient eux «continuer à progresser de 10 à 15% à travers le monde».

Pas de quoi s'alarmer donc mais Dorval adopte une attitude un peu plus mesurée, prudente diraient certains, que ces homologues. S'il n'y a pas de bulle généralisée sur les marchés actions, la société de gestion adresse une mise en garde : « L'optimisme retrouvé des investisseurs et des valorisations élevées rendent le marché plus asymétrique aux chocs. »

Comprendre : les bonnes nouvelles sont déjà bien intégrées dans les cours, les mauvaises moins... d'autant que comme le rappelle Dorval dans sa présentation, « la croissance mondiale forte va nécessairement créer ses propres anticorps : accélération de l'inflation, hausse des taux d'intérêt, hausse des prix des matières premières, valorisation boursière élevée, augmentation excessive du levier des entreprises (...) »

Réduction de l'exposition actions

Dès lors, Gustavo Horenstein, gérant de Dorval résume assez simplement l'équation à laquelle investisseurs professionnels et particuliers doivent faire face cette année : «Capter la prospérité économique tout en s'adaptant à l'optimisme des investisseurs.»

Comment faire ? La méthode est claire. Premièrement, Dorval commence à baisser son exposition aux actions. Le fonds Dorval Convictions l'était à 48% fin novembre 2017 contre 96% en début d'année dernière. Il faudra aussi faire preuve de réactivité accrue et cette exposition pourrait même passer temporairement sous les 20% au cours de l'année «en cas d'euphorie manifeste des marchés». Une illustration concrète du vieil adage, vendre au son du violon.

Il faudra aussi diversifier davantage. Dans les thématiques internationales, la société de gestion mise sur le scénario de reflation japonaise avec les moyennes capitalisations les plus exposées à la demande locale. Elle s'oriente aussi vers les pays émergents avec des sociétés locales et se place sur les obligations mexicaines, indiennes, argentines et sud-africaines.

Numérisation de l'économie et reprise européenne...

Bien sûr l'Europe n'est pas oubliée et Dorval place toujours ses espoirs dans le secteur de la construction et sur le rattrapage de l'Europe du Sud avec des actions d'institutions financières européennes et des obligations souveraines périphériques (Portugal, Italie...).

Pour ses fonds Conviction et Manageurs, la société de gestion reste sur les thèmes choisis en 2017 : la numérisation de l'économie avec des valeurs comme Atos, Wirecard, S&T, Ingenico, Ubisoft ou Solutions 30, la diffusion de la croissance aux marchés émergents avec CFE, Edenred, Teleperformance, Pernod Ricard, Air Liquide et Alstom. Le thème de la reprise européenne est représenté par des titres comme Fnac-Darty, Elior, Bouygues, Nexans. Elle sélectionne également des valeurs cycliques liées aux matières premières comme Arcelormittal, Glencore, Neste, Total, Arkema, Rexel. Enfin, certaines financières ne sont pas oubliées comme Aegon, Ferratum, Axa ou CNP.

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant