Bourse : les bons choix sectoriels de 2013

le
0
(lerevenu.com) - La banque américaine mise moins sur le miracle de la rotation sectorielle, que l'avancement des entreprises dans le cycle économique, pour sélectionner les secteurs d'activité où il faut investir cette année. Après l'accord budgétaire obtenu de haute lutte par Barack Obama, l'économie américaine devrait pouvoir éviter la récession, pensent les analystes de Goldman Sachs. En 2013, l'expansion de l'économie mondiale devrait donc se propager, un peu moins en Europe, au plus grand profit des valeurs cycliques et des financières, malgré leur bon parcours boursier de 2012. 

Goldman Sachs conseille de surpondérer les valeurs de l'automobile qui offrent ?une croissance bon marché et une exposition aux marchés émergents?. En Europe, ce secteur et celui des équipementiers automobile a pourtant progressé de 17% en 2012. Les titres de l'assurance qui se sont eux aussi bien comportés l'an dernier (+13%) devraient, cette année encore, tirer leur épingle du jeu, selon Goldman Sachs : ?Ces titres ne sont pas chers en termes de capitalisation des bénéfices estimés (8,5), et la combinaison de la montée des taux de rendement obligataires, de la hausse des marchés d'actions et de la contraction des surcroîts de rendement exigés des emprunts d'Etat, les rend particulièrement attrayants.? 

Le secteur des producteurs de matières premières a affiché une mauvaise performance (11 points de pourcentage de moins que la moyenne), l'an dernier en Bourse. Mais, même si la demande de produits de base par la Chine et d'autres pays émergents tend à s'accélérer, ?il y a mieux à faire ailleurs?, estiment les analystes de la banque américaine. Autre secteur maudit en 2012, les valeurs de services aux collectivités qui ont affiché une performance inférieure de 17 points de pourcentage à celle des marchés boursiers européens. Goldman Sachs conseille de surpondérer ce secteur-là, à la faveur d'une augmentation prévisible des prix de l'énergie dans le nord de l'Europe, en raison de la diminution de la production en Allemagne.

Enfin, la banque se déclare peu optimiste pour la chimie qui a été l'un des secteurs les mieux orientés en Bourse, l'an dernier, avec un surcroît de performance de 13 points par rapport aux marchés boursiers : ?Nombre de titres se situent à leur plus-haut historique, mais les stocks commencent à s'accroître.? Mieux vaut donc aussi alléger les positions en valeurs de la chimie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant