Bourse : le CAC 40 au plus haut depuis 2008

le
0
Bourse : le CAC 40 au plus haut depuis 2008
Bourse : le CAC 40 au plus haut depuis 2008

Jamais, depuis 6 ans, la Bourse de Paris ne s'était portée aussi bien. Elle a clôturé ce jeudi à son plus haut niveau depuis juin 2008, l'indice CAC 40 a pris 47,73 points à 4.548,73 points. La raison de cette embellie? Les annonces de la Banque centrale européenne, attendues depuis des semaines par les investisseurs.

Le marché a tourné au ralenti toute la matinée. Les premières annonces de la BCE sur ses taux lui ont donné un premier coup de fouet, et les déclarations peu après de son président, Mario Draghi, ont porté l'indice vers un nouveau record en séance (4.577,7 points) et en clôture, mais sans céder à l'euphorie non plus.

«C'est un paquet de mesures très puissantes qui ont été annoncées, avec un montant relativement élevé de mesures entre 400 et 500 milliards d'euros», a commenté Alexandre Baradez, un analyste de IG. «La hausse qui s'en est suivie a été nette mais sans être phénoménale, avec un premier jet sous l'effet de la baisse des taux et un deuxième jet lors de la conférence de presse de Mario Draghi», a-t-il poursuivi. 

Renault en forte hausse

Dans ce contexte, les premiers pas en légère hausse de Wall Street sont un peu passés inaperçus, comme l'ont été avant cela les statistiques pour la zone euro publiées dans la matinée marquée par un net rebond des commandes industrielles en Allemagne en avril ou la progression des ventes de détail en zone euro de 0,4% pour le même mois.

Parmi les valeurs, Rémy Cointreau a joué au yoyo, pour terminer finalement en baisse (-0,53% à 67,24 euros), les investisseurs hésitant entre le retour à la croissance espéré par le producteur de spiritueux dès son prochain exercice et les performances actuelles médiocres, pénalisées par un marché chinois difficile.

Les valeurs cycliques qui avaient beaucoup souffert de l'euro fort ont connu une embellie après les déclarations du président de la BCE et leurs conséquences sur la devise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant