Bourse/Europe-Net recul face au ralentissement de la croissance

le
0

PARIS, 1er juin (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en forte baisse vendredi, plombées par une série d'indicateurs économiques confirmant une tendance au ralentissement généralisé de la croissance mondiale.

Les marchés ont été affectés par une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine et dans la zone euro, puis par des chiffres décevants de l'emploi aux Etats-Unis. (voir

ID:nL5E8GF7B9 , ID:nL5E8H12C8 et ID:nL5E8H1D01 )

L'indice CAC 40 .FCHI a reculé de 2,21% à 2.950,47 points, à ses plus bas niveaux depuis novembre 2011.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice a perdu 3,2%.

Parmi les autres grandes places européennes, Londres .FTSE a perdu 1,14%, Francfort .GDAXI 3,42% et Milan .FTMIB 1,04%.

Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 .STOXX50E a abandonné 2,4% et l'EuroFirst 300 .FTEU3 1,72%.

"Les derniers moteurs de croissance donnent des signes de faiblesse", résume Benoît Peloille, stratégiste chez Natixis.

Les valeurs cycliques ont mené la baisse, avec une perte de 3,78% du secteur automobile en Europe .SXAP et de 3,15% du secteur chimique .SX4P , plus fortes baisses sectorielles.

Les banques, qui avaient beaucoup souffert de la crise espagnole, ont relativement bien résisté, BNP Paribas BNPP.PA ayant même gagné 0,72%, tandis que le secteur du luxe a souffert des craintes concernant la croissance dans les pays émergents. LVMH LVMH.PA a perdu 5,65% à 112,650 euros.

Le pétrole et l'ensemble des matières premières ont chuté, avec un baril de Brent LCOc1 autour des 98,50 dollars, à l'exception de l'or, qui se traite au-dessus des 1.600 dollars l'once, profitant du retour de l'aversion au risque.

(Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot)

((Service économique)(+331 49 49 52 21)(Reuters Messaging: Juliette.Rouillon.thomsonreuters.com@reuters.net))


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant