Bourse et roupie en hausse en Inde après l'annonce de réformes

le
0
LES RÉFORMES ANNONCÉES DOPENT LA BOURSE DE BOMBAY
LES RÉFORMES ANNONCÉES DOPENT LA BOURSE DE BOMBAY

BOMBAY (Reuters) - La Bourse de Bombay a atteint lundi son plus haut niveau depuis 14 mois, emmenée par les valeurs de la distribution et du transport aérien, trois jours après l'annonce par le gouvernement d'une série de réformes ouvrant ces deux secteurs aux investisseurs étrangers.

Destinées à doper une croissance économique pénalisée par le ralentissement de la croissance et la montée de l'inflation, ces réformes pourraient permettre à des groupes comme Wal-Mart ou Carrefour d'ouvrir des magasins en Inde avec un partenaire local et de vendre directement aux consommateurs, pour la première fois dans l'histoire du pays.

Le Premier ministre, Manmohan Singh, a également donné son aval à une politique d'ouverture des compagnies aériennes indiennes aux investissements étrangers et de cession de participations au capital des grandes entreprises contrôlées par l'Etat.

Pour les économistes de Deutsche Bank, ces mesures constituent à la fois "un énorme signal, symbolique de la volonté de réforme du gouvernement et une prise de conscience de la nécessité urgente de faire passer pour l'instant l'économie avant la politique".

Le gouvernement a présenté ces réformes au lendemain de l'annonce d'une forte hausse des prix de l'essence, censée réduire le déficit budgétaire.

Deutsche Bank et Citigroup ont chacun de leur côté revu à la hausse leur objectif pour l'indice boursier BSE en expliquant tabler sur une accélération des investissements étrangers.

Le BSE gagnait 0,42% à 6h8 GMT après avoir atteint son plus haut niveau depuis le 26 juillet 2011 et il s'acheminait vers une neuvième clôture consécutive dans le vert.

Parmi les plus fortes hausses de la séance figurent les distributeurs Pantaloon Retail India, qui bondit de plus de 18%, et Shoppers Stop (+10,9%) ainsi que les compagnies aérienne SpiceJet (+13,3%) et Kingfisher Airlines (+19,9%).

Parallèlement, la roupie indienne a atteint son plus haut depuis quatre mois, dopée par l'anticipation de flux de capitaux étrangers.

La banque centrale indienne a laissé lundi ses taux d'intérêt inchangés, le principal d'entre eux restant fixé à 8%, mais elle a abaissé le taux de réserves obligatoires des banques, en expliquant que la lutte contre l'inflation restait sa priorité.

L'indice des prix de gros indiens a progressé de 7,55% sur un an en août, tiré notamment par les prix alimentaires.

Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant