Bourse : dix champions de l'automatisation à acheter

le , mis à jour le
8
Le fabricant allemand Kuka détient 14% du marché mondial des robots articulés. (© Kuka)
Le fabricant allemand Kuka détient 14% du marché mondial des robots articulés. (© Kuka)

Près de la moitié des emplois existants en Europe et aux États-Unis risquent de disparaître dans les prochaines décennies, estiment des chercheurs de l’université d’Oxford dans une étude réalisée avec les stratèges de Citi Research. La principale raison de ce mouvement pla­nétaire viendrait d’un large processus d’automatisation dans les usines et les services, où un nombre croissant de robots remplissent des tâches autrefois dévolues aux travailleurs.

Un nouveau modèle

Le constat est que, un peu partout dans le monde, les salaires et les charges sociales augmentent. Dans le même temps, les prix des biens de production baissent. En conséquence, les dirigeants d’entreprise sont encouragés à investir plus dans les machines et moins dans le personnel. On ne saurait trouver de meilleure illustration à ce phénomène que celle de certains fast-foods chinois spécialisés dans les nouilles : un robot découpant les nouilles coûte environ 2.000 dollars, alors que le salaire d’un cuisinier avoisine les 4.700 dollars par an. Les statistiques confirment ce phénomène : la part du travail dans le produit intérieur brut va diminuant sur tous les continents.

Bloc "A lire aussi"

Ainsi, la richesse se crée de plus en plus sans la participation des individus : l’automatisation gagne du terrain. Un nouveau modèle d’entreprise est même en train d’émerger, où seule une

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le dimanche 19 avr 2015 à 10:29

    les 35 heures et le smic ne dont que détruire plus rapidement les emplois. plus le travail est cher, plus le temps de retour sur investissement est court , et moins il y a de travail. Les 35 heure set le smic cher sont les pires erreurs que l'on est commise. On a détruit toute l'industrie de main d'oeuvre en France et ceux qui restent, mettent des robots et machines à la place des ouvriers.

  • pelochon le samedi 18 avr 2015 à 09:36

    et dire qu'il y en a encore qui fustige les 35 heures alors qu'à l'évidence mondialisation, robotisation et augmentation de la population indiquent qu'il faut partager le travail et les richesses sous peine de tuer la croissance. Les 65 peronnes les plus riches détiennent autant que 2,5 milliards d'individus. Autant dire un petit bus pèse autant qu'un tiers de la planète ?!

  • ceriz le samedi 18 avr 2015 à 08:42

    à la place des élus, parlementaires ,et politiques : des robots aux? chouette : ça en fera bcp moins !

  • M9101475 le vendredi 17 avr 2015 à 11:18

    Le problème de tout ça c'est qu'on robotise pour économiser de l'argent, donc aucune redistribution n'est prévue, le capitalisme se suicide. La masse ne pourra suivre longtemps ce serrage de ceinture, voir les manifs américaines, pays pourtant tellement pro libéral. Le problème fondamental c'est qu'on vend aux gens la méritocratie et que derrière c'est cacahuète. Au moins au moyen-âge t'étais mis au parfum : tu trime dans ton champ et si tu moufetai, couic roué vif ou écartelé.

  • ssanguin le vendredi 17 avr 2015 à 09:41

    ce qui est pas mal c'est qu'ils pourront vendre leurs voitures à leurs robots

  • ppsoft le vendredi 17 avr 2015 à 09:08

    Oui aux robots. C'est une très bonne chose, ça nous allège le travail pénible et améliore la productivité. Mais c'est insuffisant et catastrophique si, parallèlement, on ne revoit par le modèle de redistribution des richesses par le travail. Il faut l'instauration d'un revenu forfaitaire de base pour tous, la réduction du temps hebdomadaire de travail, et l'allongement du nombre d'annuités de cotisations. Hélas, je doute que ce genre d'idée progressiste soit enseignée à l'ENA...

  • melvyn1 le vendredi 17 avr 2015 à 08:32

    pas de problème : il faut imposer les robots......................si 1 robot = 5 ouvriers, imposition x5cela permettra de travailler moins et les rentrées fiscales seront inchangées.Les politiciens feraient bien d'envisager le futur et non le présent ! travailler plus longtemps, Ah non, mais Partager le temps de travail sera une véritable nécessité...........................

  • guerber3 le vendredi 17 avr 2015 à 07:52

    A quel prix ???