Bourse : Analyse AOF France/Europe - Gains accrus pour les indices

le
0

(AOF) - Les marchés européens prennent de l'altitude, toujours soutenus par les propos accommodants de la présidente de la Fed, Janet Yellen. Elle a en particulier indiqué qu'elle s'inquiétait plus de la récente baisse de l'inflation, signalant ainsi une plus grande prudence vis-à-vis de ses projets de nouvelles hausses des taux. Cette matinée est aussi animée à Paris par les chiffres d'affaires des sociétés. Si celui de Casino est bien accueilli, ce n'est pas le cas pour Stentys. Vers 11 heures, l'indice CAC gagne 0,61% à 5 2543,98 points et l'EuroStoxx50, 0,58% à 3535,41 points.

Casino (+3,99% à 54,48 euros) domine le SBF 120 après avoir publié des chiffres de ventes supérieurs aux attentes au titre du deuxième trimestre. Sur la période, le chiffre d'affaires du distributeur a progressé de 7,9%, à 9,277 milliards d'euros, dont +3,3% en organique. Les analystes prévoyaient 9,18 milliards d'euros de revenus et 2,5% de croissance organique. Alors que les filiales de e-commerce (CDiscount) et brésilienne (GPA) de Casino ont déjà publié leurs chiffres de ventes, les investisseurs se sont focalisés sur les performances du groupe en France, également plus solides que prévu.

Stentys décale de 12,88% à 2,03 euros après avoir enregistré au deuxième trimestre un chiffre d'affaires en baisse de 19,8% à 1,71 million d'euros. "Cette baisse est liée à un appel d'offres portant sur des stents MiStent pour un montant de 426 000 euros remporté au Moyen-Orient en juin 2016", s'est justifiée la société. Hors impact de cette vente, le chiffre d'affaires du spécialiste des stents aurait progressé de 0,2%. Le chiffre d'affaires semestriel est ressorti à 3,5 millions, en retrait de 2,6%. Sur la période, les ventes de Xposition S progressent de 20% en volume et de 10% en valeur.

Les chiffres macroéconomiques

En France, l'inflation IPCH (permettant des comparaisons entre pays européens) est ressortie stable en juin sur un mois. En rythme annuelle, elle s'est élevée à 0,8%, a indiqué l'Insee, confirmant ses estimations provisoires.

En Allemagne, l'inflation IPCH a été confirmée à 1,5% en juin sur un an et à 0,2% sur un mois.

Les investisseurs attendent à 14h30 l'indice des prix à la production de juin et les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant