Bournemouth, un roman russe.

le
0
Bournemouth, un roman russe.
Bournemouth, un roman russe.

Après plus de vingt ans passés dans les bas-fonds du football anglais, l'AFC Bournemouth a retrouvé la Championship la saison passée. Rachetés définitivement par un riche propriétaire russe en 2013, les Cherries pointent aujourd'hui en seconde position et semblent armés pour jouer la montée en Premier League. Une promotion qui serait une première dans l'histoire du club et qui fait rêver la ville la plus heureuse du Royaume-Uni.Le temps semble s'être arrêté un instant à Bournemouth. La scène date du 28 octobre dernier. Dans les travées de Dean Court, le stade municipal accueillant les rencontres de l'AFC Bournemouth, les 12 000 âmes n'en reviennent pas. Sur le terrain, un gamin de 22 ans vient de faire tomber West Bromwich Albion, un club de Premier League (2-1). Callum Wilson, tout sourire, se dirige fièrement vers le poteau de corner et cède à l'hystérie collective. Son but décisif inscrit à quatre minutes de la fin est synonyme d'exploit. Il offre à Bournemouth le droit de disputer un quart de finale de League Cup, le premier de son histoire, et un match de gala contre Liverpool au prochain tour. Plus encore, l'AFC se retrouve à deux victoires d'une finale à Wembley. Au sortir de l'exploit, le coach des Cherries, Eddie Howe, ne peut contenir sa joie : " Rien ne peut égaler ce que je ressens aujourd'hui. Quand vous marquez un but sur le terrain, c'est un sentiment incroyable. Mais après toutes les galères que le club a connues, atteindre les quarts de finale, c'est fantastique. "
" Ce 5 mai, la police anti-émeute pataugeait pour rétablir le calme "
Une revanche sur le passé, c'est ce que l'AFC Bournemouth est en train d'offrir aujourd'hui à ses supporters. Après 17 journées de championnat, le club du Dorset, situé au sud de l'Angleterre, coule des jours paisibles et occupe la deuxième place de Championship. Remontés l'an passé en D2, vingt-quatre ans après l'avoir quittée, les Cherries ont remonté le temps pour offrir en 2014 une ambition à leurs supporters et montrer à toute l'Angleterre que Bournemouth est désormais loin de son passé sulfureux. " Ce qu'on offre aujourd'hui, c'est le résultat d'un travail gigantesque qui a été réalisé à l'intérieur du club. Bournemouth a une histoire immense, un passif qui restait encore un poids il y a quelques années. Maintenant, notre force, c'est que tout le monde tire dans le même sens, " témoigne le capitaine du club, Tommy Elphick.

5 mai 1990, Bournemouth. Dean Court s'apprête à accueillir en ce samedi de printemps une rencontre à double enjeu. L'AFC Bournemouth reçoit Leeds et joue alors sa survie. De son côté, United vient chercher dans le Sud du pays le titre de champion de Championship. Dès les premières heures de la matinée, la tension est palpable en ville. Venus en masse, les supporters de Leeds United déclenchent des heurts sans...



Le temps semble s'être arrêté un instant à Bournemouth. La scène date du 28 octobre dernier. Dans les travées de Dean Court, le stade municipal accueillant les rencontres de l'AFC Bournemouth, les 12 000 âmes n'en reviennent pas. Sur le terrain, un gamin de 22 ans vient de faire tomber West Bromwich Albion, un club de Premier League (2-1). Callum Wilson, tout sourire, se dirige fièrement vers le poteau de corner et cède à l'hystérie collective. Son but décisif inscrit à quatre minutes de la fin est synonyme d'exploit. Il offre à Bournemouth le droit de disputer un quart de finale de League Cup, le premier de son histoire, et un match de gala contre Liverpool au prochain tour. Plus encore, l'AFC se retrouve à deux victoires d'une finale à Wembley. Au sortir de l'exploit, le coach des Cherries, Eddie Howe, ne peut contenir sa joie : " Rien ne peut égaler ce que je ressens aujourd'hui. Quand vous marquez un but sur le terrain, c'est un sentiment incroyable. Mais après toutes les galères que le club a connues, atteindre les quarts de finale, c'est fantastique. "
" Ce 5 mai, la police anti-émeute pataugeait pour rétablir le calme "
Une revanche sur le passé, c'est ce que l'AFC Bournemouth est en train d'offrir aujourd'hui à ses supporters. Après 17 journées de championnat, le club du Dorset, situé au sud de l'Angleterre, coule des jours paisibles et occupe la deuxième place de Championship. Remontés l'an passé en D2, vingt-quatre ans après l'avoir quittée, les Cherries ont remonté le temps pour offrir en 2014 une ambition à leurs supporters et montrer à toute l'Angleterre que Bournemouth est désormais loin de son passé sulfureux. " Ce qu'on offre aujourd'hui, c'est le résultat d'un travail gigantesque qui a été réalisé à l'intérieur du club. Bournemouth a une histoire immense, un passif qui restait encore un poids il y a quelques années. Maintenant, notre force, c'est que tout le monde tire dans le même sens, " témoigne le capitaine du club, Tommy Elphick.

5 mai 1990, Bournemouth. Dean Court s'apprête à accueillir en ce samedi de printemps une rencontre à double enjeu. L'AFC Bournemouth reçoit Leeds et joue alors sa survie. De son côté, United vient chercher dans le Sud du pays le titre de champion de Championship. Dès les premières heures de la matinée, la tension est palpable en ville. Venus en masse, les supporters de Leeds United déclenchent des heurts sans...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant