Bourbons et Habsbourg : union à risques

le
0
Le Roi-Soleil et son épouse Marie-Thérèse d'Autriche étaient très étroitement apparentés. Cinq de leurs six enfants sont morts en bas âge.

Les généticiens ne portent pas le même regard sur l'arbre généalogique des familles royales que les historiens. Pour ces derniers, le mariage de Louis XIV et de l'infante d'Espagne Marie-Thérèse d'Autriche scella avant tout le rapprochement de la dynastie des Bourbons avec celle des Habsbourg. Arrangée par le cardinal Mazarin, leur union, qui fut célébrée le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz, apporta la paix avec l'Espagne. C'est ce que retiennent les manuels scolaires.

Durant l'Ancien Régime, les mariages royaux obéissaient toujours à des considérations politiques et les familles régnantes se sont assez vite retrouvées plus ou moins toutes apparentées. Pour des biologistes, cette stratégie présente des risques évidents pour la santé des descendants. Louis XIV et Marie-Thérèse représentent un vrai cas d'école à cet égard, comme le soulignent les auteurs d'une étude pilotée par Hervé Delacour, de l'hôpital d'instruction des armées Bégin (Saint-Mandé),

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant